Pénalité pour contenu dupliqué : mythe ou réalité ?

Est-ce que le contenu dupliqué tant craint en SEO peut occasionner des pénalités pour votre site ? Découvrez l'impact du duplicate content sur votre référencement, notamment pour Google !

Le contenu dupliqué est largement redouté par tous les référenceurs et professionnels du marketing digital. Savez-vous vraiment de quoi il s’agit ?

Le contenu dupliqué est décrit par Google comme ceci:

Les contenus dupliqués font généralement référence à des blocs de contenu dans un domaine ou entre plusieurs domaines, qui correspondent complètement à d’autres contenus, ou sont sensiblement similaires. La plupart du temps, l’origine de ces contenus n’est pas trompeuse.

En réalité, il y a plus de peur que de mal car les contenus dupliqués sont seulement filtrés dans les résultats de recherche. Vous pouvez voir cela par vous-même en ajoutant &filter=0 à la fin de l’url pour retirer le filtre et afficher tous les contenus similaires.

Bien qu’il soit recommandé qu’il n’y ait aucune page avec un même contenu, il est constaté que les deux pages identiques sont indexées et seule la plus pertinente est affichée. Ainsi, le site ne se fait pas concurrence à lui-même.

D’après Matt Cutts de Google, 25% à 30% du web est du contenu dupliqué. Une étude de Raven Tools va dans ce sens, puisqu’elle a montré que 29% des pages du web sont du duplicate content (parmi celles auditées avec leur outil).

Que pense Google du contenu dupliqué ?

D’après des articles de plusieurs membres des équipes Google, voici ce qu’il faut savoir pour le duplicate content :

  • Le contenu dupliqué ne pénalise pas le site.
  • Google sait que les utilisateurs veulent de la diversité dans les résultats de recherche et pas le même article encore et toujours. Google choisit donc de consolider et d’afficher une seule version.
  • Google met au point des algorithmes pour ménager les webmasters du contenu dupliqué.
  • Faire du contenu dupliqué n’est pas condamnable sauf si l’intention est de manipuler les résultats de recherche.
  • Le risque de ces filtres est l’apparition dans les résultats de recherche d’une version de la page moins avantageuse.
  • Google essaye de déterminer la source originale du contenu pour l’afficher en priorité.
  • Il est possible de demander la suppression d’un contenu dupliqué sans autorisation.
  • Ne bloquez pas l’accès à un contenu dupliqué, si les moteurs de recherche ne peuvent pas crawler toutes les versions, ils ne peuvent pas consolider les signaux.

En tout cas n’hésitez pas à mettre en place les URL canonicales pour limiter ces contenus dupliqués.

Source : Search Engine Land

Inscrivez-vous pour recevoir nos actualités en avant première.