WebApp, une progression fulgurante pour l’année 2018

Depuis 2013 (Year of Responsive Web Design) et avec l’ascension du mobile comme support principal pour les internautes, Google pousse le mobile first comme facteur de positionnement numéro 1 dans les résultats de recherche.

Quelles seront les tendances web pour les prochaines années ? Une question que nos développeurs se posent tous les ans.

Depuis 2013 (Year of Responsive Web Design) et avec l’ascension du mobile comme support principal pour les internautes, Google pousse le mobile first comme facteur de positionnement numéro 1 dans les résultats de recherche. La course web mobile, responsive design et application mobile est lancée.

1 – WebApp qu’est-ce que c’est ?
Google a également encouragé un nouveau type de construction : la fusion d’un site web mobile et d’une application native soit WebApp ou PWA (Progressive Web Apps). Des expériences qui combinent le meilleur du Web et le meilleur des applications :

– Notification push
– Mode hors ligne
– Animations et transition fluide
– Performance, livraison de contenu et engagement amélioré
– Page d’application indexable et liée par un lien natif aux moteurs de recherche
– Sécurité et cryptage pour la protection des données / HTTPS
– Aucune installation via l’AppStore ou GooglePlay n’est requise
– La possibilité d’ajout à l’écran d’accueil (A2HS) comme une appli lambda
– Rapidité de chargement accrue
– Mode plein écran disponible

En 2015, quand Google pénalise tous les sites sans stratégie mobile, 40% des sites ne disposent d’aucune stratégie mobile web (sur la base de 5 000 sites e-commerce) ! Depuis, l’adoption de Web App a été limitée à quelques éditeurs : Forbes , Washington Post et Financial Times, Flipkart… Le seul site e-commerce réputé et à la pointe de cette technologie est Ali Express. Il faut savoir, qu’aujourd’hui, les applications Web progressives sont entièrement prises en charge par Chrome, Opera et Safari 11.1 pour iOS 11.3 et macOS 10.13.4. Firefox supporte presque toutes leurs fonctionnalités et Microsoft Edge y travaille.

2 – Faut-il passer le cap ?
Bien que les applications Web progressives soient plus rapides et visent à amplifier l’expérience utilisateur sur le web, il est important de comprendre que toutes les entreprises n’en ont pas besoin.

Avez-vous besoin d’offrir une expérience similaire à celle d’une application sur le Web à vos utilisateurs ? Si votre entreprise dispose d’un site Web de petite envergure, responsive, rapide et réactif, inutile de vous lancer dans ce projet.

En revanche, si votre entreprise cherche à offrir des expériences mobiles et à accroître ses engagements et ses taux de conversion, la création d’une PWA devrait faire partie de vos priorités.

Il est vrai que les applications Web progressives ne sont pas encore assez courantes, mais avec tous les avantages énoncés, il serait dommage de passer à côté. La web app a un potentiel énorme pour ré-engager les utilisateurs sur des sites Web avec des notifications push et des fonctionnalités A2HS. La capacité puissante des web app à fonctionner en mode hors connexion est excellente pour créer des expériences utilisateur mobiles transparentes lors de vos déplacements. En 2018, Google annoncera d’autres mesures de soutien pour les marques qui adopteront cette technologie.

Sources : iProspect / Medium – Ciprian Borodescu

Cet article est disponible en vidéo

Inscrivez-vous pour recevoir nos actualités en avant première.