Les 9 indicateurs de performance (KPI) pour le SEO

Votre site a beau être esthétiquement agréable, bourré de contenus pertinents et adapté à votre cible, qu’en est-il de ses vraies performances ? Le seul moyen pour déterminer le succès d’un site web, est de se fier aux indicateurs de performance, aussi appelés...

Le seul moyen pour déterminer le succès d’un site web, est de se fier aux indicateurs de performance, aussi appelés KPI (Key Performance Indicators).

Les KPI permettent de mesurer les retombées d’une campagne, par exemple.

Mais quels sont les indicateurs à analyser pour savoir si vos efforts marketing et votre SEO fonctionnent ?

Voici la liste des 9 KPI à surveiller pour vous faire une vraie idée de votre travail :

1- Les sessions organiques

Sessions organiques = Sessions naturelles.
Au plus le nombre de visites provient de la recherche naturelle, au plus positif est votre bilan. En effet, si vous avez davantage de visites depuis la recherche organique que les autres canaux, c’est un indicateur très encourageant. Cela signifie que votre site se positionne naturellement, simplement via son contenu, sa vitesse et sa structure.

2- L’augmentation du positionnement d’un mot clé

Le bon positionnement d’un mot clé est son emplacement dans les résultats des moteurs de recherche comme Google et Bing. Ça coule de source, mais plus vous êtes près de la première position, au mieux c’est. Ainsi, si vous vous rendez compte qu’un de vos mots clés principaux a gagné des positions, vous pouvez être fier de vous. Les outils comme SEMRush ou SE Ranking permettent d’analyser votre positionnement au jour le jour. Gardez en tête que les fluctuations peuvent être dues à des mises à jour d’algorithmes Google, qui peuvent vous servir ou, au contraire, vous pénaliser.

3- Les conversions

Lorsque l’on parle de conversion, il peut s’agir de l’inscription d’un prospect sur votre site, d’un appel, du téléchargement d’un document ou, plus classique, d’une vente.
Dans Google Analytics, vous pouvez traquer ces conversions et déterminer des objectifs. Cela vous permettra de connaitre votre taux de conversion, la part de conversions sur mobile, la page la plus vendeuse… Si vos conversions augmentent, votre site répond aux demandes des utilisateurs et c’est très positif.

4- Le taux de rebond

Le taux de rebond est un indicateur qui mesure le pourcentage de sessions où l’utilisateur charge la page et s’en va immédiatement, sans faire aucune action.
Le taux de rebond est calculé en divisant le nombre de sessions sans interaction par le nombre total de sessions. Plus un taux de rebond est bas, au mieux c’est. Un taux de rebond moyen se trouve entre 40% et 60%. Il s’agit d’un KPI important car il permet de déterminer si vos pages de destination répondent à la recherche des utilisateurs. Ces derniers ont trouvé votre annonce (naturelle ou payante) pertinente, mais une fois sur le site, la réponse attendue n’est pas présente et ils partent. Cette donnée est pénalisante pour les moteurs de recherche qui vont mettre en avant les sites offrant une réponse pertinente, donc les sites avec un faible taux de rebond.

5- Le nombre de pages par session

Autre indicateur de performance : le nombre de pages consultées par session. Autrement dit, l’intérêt des utilisateurs envers votre site, la valeur ajoutée de ce dernier et votre capacité à retenir vos visiteurs. Il s’agit également d’un KPI important pour Google, qui positionnera davantage un site qui dispose d’une forte rétention.

6- Le temps moyen d’une session

Dans la même lignée que le nombre de pages par session, le temps moyen passé sur un site permet de déterminer si le contenu proposé est pertinent et vaut le coup d’y passer quelques minutes. Si la durée moyenne diminue, assurez-vous de ne pas avoir changé quelque chose qui pourrait frustrer les utilisateurs.

7- La vitesse de chargement de la page

KPI hyper mega super important : la vitesse de chargement d’une page et de votre site en général. Les utilisateurs, comme vous et moi, sont de plus en plus impatients. Les moteurs de recherche l’ont compris et pénalisent clairement les sites proposant une vitesse de chargement trop lente. A contrario, ils favorisent les sites rapides, offrant une meilleure expérience utilisateur.

8- Les principales pages de sortie

La page de sortie est la dernière page visitée par l’utilisateur avant la fin de sa session. L’analyse de cette donnée est primordiale : les utilisateurs quittent le site sur la page de confirmation de commande ou tout autre page suivant une conversion ? Ou quittent-ils votre site depuis une autre page ? Si c’est le cas, vous pouvez identifier les principales pages de sortie et les optimiser pour éviter la perte des utilisateurs.

9- Les erreurs de crawl

Dernier KPI à étudier : les erreurs de crawl. Les robots Google et tous les autres crawlers doivent être capables d’accéder entièrement au contenu du site afin de déterminer sa valeur et sa pertinence. Si vous observez des erreurs de crawl, cela signifie que les robots Google ont des difficultés à accéder à votre site. Autrement dit, impossible de vous positionner si les moteurs de recherche ne peuvent pas voir ce que vous proposez. L’outil « Explorer comme Google » dans la Search Console vous aidera à identifier les éventuels problèmes, et à les corriger le cas échéant.

En vous focalisant sur ces 9 indicateurs de performance et en essayant de les améliorer, vous augmenterez votre nombre de clients, vos profits et votre retour sur investissement.

N’oubliez pas, les outils sont vos amis : équipez-vous bien !

Source : Search Engine Land – Brock Murray

Cet article est disponible en vidéo

Inscrivez-vous pour recevoir nos actualités en avant première.