L’e-commerce éthique

Business is business…mais pas que ! En 2020 les entreprises s’adaptent et répondent à l’engouement des consommateurs autour de l’éco-responsabilité et de l’authenticité des marques !

Notre belle planète n’est pas encore sortie d’affaire mais les valeurs sociales et l’éthique dans l’e-commerce sont tenues de jouer un rôle très important pour changer les mentalités. Que ce soit le développement durable à la justice sociale, en passant par la fabrication, la commercialisation, la vente et la distribution/livraison de produits. La fusion de l’éthique et des affaires n’est pas simplement à la mode mais devient une pratique exemplaire.

En e-commerce, l’éthique pourrait être défini comme une réflexion des questions morales et des comportements à adopter pour rendre nos échanges plus humain et notre planète habitable. Mais que souhaite les consommateurs d’aujourd’hui ?

1 – Les comportements des consommateurs

Une étude internationale sur le sujet : The Future Shopper 2019 nous aide à y voir plus claire et précise que “les valeurs des consommateurs influenceront fortement le comportement d’achat et celui des marchands.”

Quelques chiffres intéressants :

  • 55% des sondés ont déclaré que l’éthique et la morale des marques pèsent dans la décision d’achat, une part qui passe à 58% chez les 35/44 ans.
  • 45% choisissent des marques et des entreprises soucieuses de l’environnement, autrement dit l’éco-responsabilité.
  • Les jeunes (16-24 ans) semblent être plus engagés sur les produits locaux ou nationaux. ils sont 53% à préférer faire leurs achats auprès de marques ou de détaillants qui possèdent un magasin physique.
  • En france, 56% des répondants consultent les prix et les commentaires sur Amazon même lorsqu’ils achètent sur d’autres sites ou en magasin. Le géant du web est incontournable !

Les consommateurs sont de plus en plus conscients de l’empreinte écologique et éthique de leurs achats, y compris les achats numériques et ses impacts « réels ou cachés », sans oublier le coût du eCommerce et du consumérisme en général.

Les produits zéro déchet sont la clé du futur ! Les consommateurs préfèrent acheter des produits bios, durables, écologiques, naturels, moins énergivores. Ils vont préférer des produits sans emballage et biodégradable ou à défaut, avec emballage recyclable…

La décision d’achat d’un consommateur pour une marque dépend aussi des valeurs et de l’éthique de celle-ci dans la production/vente des produits. Par exemple, on va préférer une entreprise qui recycle tous ses déchets, qui utilise moins de cartons ou qui les réutilisent, qui effectue le retrait en Magasin/point de collecte (click & collect), qui utilisent des véhicules « propres », électriques ou des vélos dans les grandes villes, qui vit de l’énergie renouvelable ou qui collabore avec des associations .

À noter qu’il est particulièrement important de prendre en compte vos futurs consommateurs dont la Génération Z, très engagée sur l’avenir de notre planète comme Greta Thunberg, 16 ans, jeune militante du climat, désignée personnalité de l’année 2019 par le magazine « Time » dont l’influence éthique monte en puissance.

2 – Respectons l’humain et l’environnement dans nos entreprises

On peut évoquer pas mal de cas d’exemplarité comme Lisa Ingram, co-fondatrice de LittleLeaf Organic qui cherche à fusionner développement durable et justice sociale dans son entreprise :

Nous voulons aider les gens à faire de meilleurs choix en matière de vêtements et de textiles pour la maison, en proposant des produits de meilleure qualité, biologiques et durables, fabriqués de façon équitable et à un prix équitable. Ce faisant, nous pouvons bâtir une meilleure chaîne d’approvisionnement, plus éthique, plus respectueuse de l’environnement et plus gratifiante pour tous ceux qui participent à sa construction.

Un autre cas très intéressant, celui de Leeatt Rothschild, PDG de Packed with Purpose, qui cherche à sensibiliser aux questions sociales en combinant sa mission avec les produits qu’elle vend :

Nous transformons l’art d’offrir en intégrant des histoires personnelles et impactantes au processus de don. La mission sociale de l’entreprise s’exprime à la fois dans les produits qu’elle vend et au travers des personnes qui les fabriquent. Par exemple, nos bretzels enrobés de chocolat sont fabriqués par des adultes handicapés participant à un programme de formation professionnelle

Pour ce qui est du géant du web Amazon, même s’il semble incontournable, le bilan de popularité éthique est beaucoup moins positif. Bien qu’il se soit engagé en utilisant 100 000 camions électriques d’ici 2030 pour la livraison ou en mettant en place un système de packaging qui a permis d’économiser 500 millions de cartons sur 10 ans, la plateforme américaine ne fait plus l’unanimité (surtout chez les jeunes) de par les scandales sur les conditions de travail des employés ou l’importation de produits à l’internationale qui provoque de nombreuses injustices sociales.

3- L’authenticité ou le pouvoir de la Sincérité

La sincérité est le maitre mot. Il ne s’agit pas ici d’une stratégie marketing, mais bien d’une mission, d’une vocation pour accompagner vos consommateurs vers un mode de vie eco-responsable. Pour le futur de la planète mais aussi pour les prochaines générations à venir. Si vous n’êtes pas authentique dans vos démarches, vous risquerez de vous attirer les foudres de votre communauté par le biais des médias sociaux.

Tous les efforts déployés par une société doivent être authentiques ! Les gens sont avisés et verront s’il s’agit d’une approche conçue pour attirer les consommateurs, ou pour construire ou restaurer une réputation.» , a déclaré Lauren J. Litton., fondatrice de I.S.P.Consulting.

Au-delà des consommateurs, vos fournisseurs et collaborateurs devront également partager votre vision et fournir des services à la hauteur de vos engagements éthiques.

« Il est crucial pour les entreprises de s’assurer que les valeurs de leurs fournisseurs s’alignent sur leur propre mission. Une composante importante de notre travail consiste à effectuer des recherches approfondies lors de la sélection et de l’approbation de nos fournisseurs. Nous nous concentrons sur cinq domaines d’impact : l’autonomisation des femmes, l’environnement, le développement des jeunes, le développement de la main-d’œuvre, et la santé et le bien-être », a-t-elle expliqué. . « En plus de veiller à ce que nos fournisseurs entrent dans l’une de ces catégories, nous exigeons également qu’ils respectent des normes élevées en matière de qualité, d’emballage et de livraison des produits. », a déclaré M. Rothschild.

En 2020, ll n’est plus à prouver que les valeurs sociales et éthiques ont un impact positif sur une entreprise. En soutenant la justice sociale, en choisissant des partenaires engagés et en étant éco-responsable dans la production de vos marchandises, vous contribuerez à la sauvegarde de la planète et augmenterez la fidélisation de vos employés au travers d’expériences humaines très enrichissantes. Vous améliorerez votre image de marque auprès de votre communauté, vous attirerez de nouveaux investisseurs et de nouveaux consommateurs pour vous soutenir dans vos engagements éthiques. Mais n’oubliez pas l’essentiel, il est inutile de vous engager si vous ne le faites pas avec sincérité. Il vous suffit de trouver la cause qui vous tient à coeur et de tout mettre en oeuvre pour réussir dans votre e-commerce éthique !

Source : sciencepost.fr et sensefuel.com

Cet article est disponible en vidéo

Inscrivez-vous pour recevoir nos actualités en avant première.