E-Commerce : 3 erreurs de publicité en ligne à éviter

16 avril 2019

Newsletter

Souvent le référencement naturel et le bouche à oreille ne suffisent pas : il faut créer des annonces publicitaires pour attirer votre cible sur votre site e-commerce. Découvrez les 3 erreurs fréquentes à éviter !

La publicité en ligne n’a cessé de se multiplier et de se diversifier, au point que les principales plateformes (marketplaces, réseaux sociaux, moteurs de recherche…) ont chacun leur programme de publicité en ligne : Facebook Ads, Google Ads, Amazon Ads…

Les avantages sont clairs : bénéficier des données acquises sur chaque utilisateur utilisant la plateforme pour cibler précisément la bonne audience. Seulement par manque de temps, d’argent ou de connaissance, on peut créer des campagnes peu efficaces voire contreproductives.

Un bon ciblage ainsi que des publicités attirantes et créatives ne suffisent parfois pas. Voici les trois principales erreurs à ne pas comettre lorsque vous créez des publicités pour votre boutique en ligne !

1- Envoyer vos prospects sur un site internet lent

On peut mettre en place la bonne publicité pour le bon produit ciblant la bonne personne, au point qu’elle cliquera volontiers. Or il se peut que vous l’envoyiez sur une page ne chargeant pas assez vite, ce qui va la frustrer et la pousser à quitter votre site de vente en ligne.

Vous perdez un client potentiel en plus de gaspiller de l’argent. Il est très important de paramétrer et d’optimiser vos publicités, les coûts par clics, les mots clés visés, les audiences de retargeting… Mais votre publicité doit mener à une page au contenu rapidement accessible pour espérer avoir une conversion.

Voici quelques chiffres (aux Etats-Unis*) :

  • 79% des utilisateurs qui ne sont pas contents des performances d’un site sont susceptibles de ne jamais acheter sur ce site.
  • 47% des clients e-commerce attendent d’une page qu’elle charge en 2 secondes ou moins.
  • 64% des utilisateurs mobiles attendent d’une page qu’elle charge en moins de 4 secondes.
  • 1 seconde de chargement en plus peut réduire de 7% les conversions.

En plus de favoriser vos chances de satisfaire vos prospects et de convertir, faire en sorte que votre page ou fiche produit se charge plus rapidement peut améliorer votre SEO et les performances de vos campagnes. Plus vite votre contenu charge, moins vous avez de chance d’avoir un taux de rebond élevé.

2- Ne pas utiliser Google Shopping

Est-ce à cause de la relative difficulté à mettre en place des campagnes Google Shopping ou la méconnaissance de l’outil ? Toujours est-il que beaucoup d’e-commerçants n’utilisent pas Google Shopping pour faire connaître leurs produits.

Le principal avantage de Google Shopping, c’est qu’il permet de donner à vos prospects avant qu’ils cliquent la majorité des informations sur vos produits : nom, prix, note, stock… Les prospects qui arrivent sur votre site via Shopping sont ainsi plus qualifiés, ils savent exactement sur quoi ils cliquent. Ainsi vous pourrez économiser de l’argent puisque chaque clic sera bien plus susceptible de générer une conversion.

L’autre avantage, et pas des moindres, et d’apparaître tout en haut de la première page de résultats Google. Que ce soit au-dessus ou à droite des résultats textuels, vos annonces seront bien en vues, avec un visuel.

resultats google shopping

En général, c’est le format de pub qui a le meilleur taux de conversion pour les e-commerçants. Les résultats sont plus visibles, les clics plus qualifiés.

Il est de plus actuellement possible de créer un flux de produits Shopping très facilement, de manière souvent quasi-automatique, grâce aux systèmes d’intégration et aux plugins présents sur les principaux CMS eCommerce (Magento, Prestashop, Shopify…).

3- Diffuser les mêmes publicités en continu

Vous connaissez cette sensation : quand où que vous alliez, vous retrouvez la même publicité pour un même produit. Que vous fassiez défiler votre fil d’actualité Facebook, que vous regardiez une vidéo YouTube ou que vous lisiez un article sur votre site préféré, vous voyez toujours cette même annonce qui n’a pas changé depuis des semaines, pas même le prix.

C’est notamment le cas dans le retargeting ou remarketing, procédé qui consiste à diffuser une publicité pour un produit consulté par le prospect ou ajouté au panier mais pas acheté. Le but est de l’inciter à acheter le produit en lui rappelant qu’il a interragi avec. Le problème est que les campagnes de retargeting ne prenne souvent pas en compte ce que fait l’utilisateur de ces publicités au fil du temps, s’il clique ou non.

Plus une personne est confrontée à la même publicité, moins il a de chance d’être intéressé et plus la publicité va vous coûter cher. Selon une étude d’AdEspresso, plus vous diffusez une publicité à la même personne, plus le taux de clic baisse et plus le coût par clic augmente. Si vous diffusez une publicité à la même personne plus de 5 fois, votre taux de clic va baisser de plus de 41% et le coût par clic va augmenter de 127% !

Pour éviter cette lassitude et cette perte d’argent, voici quelques conseils :

  • Réduisez la fréquence de diffusion de vos publicités.
  • Utilisez des campagnes dynamiques pour varier les titres, descriptions et images.
  • Diffusez votre annonce un jour ou une semaine sur deux.
  • Créez une promotion de temps en temps pour proposer un prix plus bas et mettre à jour l’annonce.
  • Excluez les personnes qui ont déjà interagi avec vos publicités (sur Facebook : en créant une audience personnalisée et en l’excluant).

 

Une page de destination trop lente, l’absence de Google Shopping et le matraquage publicitaire : ces trois erreurs sont celles que l’on retrouve le plus chez de nombreux annonceurs e-commerce. Faites en sorte de les éviter pour vos campagnes publicitaires et vous verrez vos performances s’améliorer. Enfin, analysez ces dernières régulièrement pour corriger ce qui ne fonctionne pas et augmenter vos conversions.

* source enquête

Source : adespresso – Shane Barker