Chiffres e-commerce 2ème trimestre 2020 : 25,9 milliards d’euros de chiffre d’affaires

La FEVAD a publié les résultats de son étude sur les résultats e-commerce du 2ème trimestre 2020, en pleine crise du COVID-19.

Comme chaque trimestre, la FEVAD a dévoilé le bilan de l’e-commerce français d’avril à juin, basée sur une étude des sites marchands leader. Dans ce contexte particulier de crise sanitaire liée à la Covid-19, le chiffre d’affaires de l’e-commerce est toujours en hausse : +5,3% par rapport à la même période en 2019.

La croissance est cependant moins importante, à la même période l’an dernier le chiffre d’affaires progressait de 12,1%.

Voici un petit récapitulatif des chiffres importants de ce deuxième trimestre 2020 :

  • 25,9 milliards d’euros de chiffre d’affaires (+5,3%)
  • 408 millions de transactions
  • Panier moyen à 63,6€ (+6,8%)
  • 202 000 sites e-commerce recensés
  • 57% de vente de produits (contre 44% en 2019)
  • +50% de volume d’affaires sur les marketplaces
  • 59% des ventes en ligne faites sur les portails de grandes surfaces alimentaires

Croissance e-commerce mais pas pour tout le monde : les produits en hausse, les services en crise

Au mois d’avril la crise du coronavirus a freiné la croissance avec seulement +0,8% comparé à 2019. La faute notamment à l’arrêt total de services, en particulier ceux liés au voyage. On déplore en effet une baisse des ventes de voyages spectaculaire de -75% sur la période par rapport à 2019.

En parallèle, le confinement a fait progresser la vente de produits en ligne dès mi-avril, jusqu’à une croissance globale importante en mai-juin avec 7,4%.

Au total, on compte 408 millions de transactions en ligne, pour un chiffre d’affaires de 25,9 milliards d’euros. La vente de produits représente 57% du CA global, contre 44% en 2019. En s’adaptant à la crise, les habitudes de consommation ont évolué et permis d’accélérer la croissance de la vente de produits.

Le panier moyen augmente en passant à 63,6€ (+6,8% par rapport à 2019), lui qui baissait régulièrement par le passé. Quant au nombre de marchands actifs, il a lui aussi augmenté : 202 000 sites marchands recensés, 11 000 de plus qu’au deuxième trimestre 2019.

Places de marché (marketplaces) toujours en hausse

Déjà en hausse depuis longtemps, les marketplaces continuent leur croissance avec +60% d’activité en avril et mai, et +26% en juin. Sur tout le deuxième trimestre 2020, cela représente une augmentation de 50% du volume d’affaires.

Une bouffée d’air pour de nombreux commerçants et e-commerçants en grande difficulté durant la crise, en particulier les TPE et PME ayant pris le virage des marketplaces à temps.

L’autre information importante, c’est que durant le confinement la part de marché d’Amazon a reculé de 8,1 points, au profit d’autres acteurs dont des français comme Cdiscount, Fnac et Darty, et européens comme Zalando.

Mais les grands gagnants sont les sites e-commerce des GSA (Grandes Surfaces Alimentaires) comme Carrefour ou Leclerc, qui représentent 59% des dépenses effectuées durant le confinement.

Pour les ventes sur mobile (parfois nommées m-commerce), pas d’augmentation par rapport à 2019, la faute sûrement à l’utilisation mois importante des mobiles durant le confinement. L’absence d’achat de transport, voyages et billetteries, qui comptaient parmi les plus achetés sur mobile, y jouent aussi beaucoup.

 

Sources : fevad.com et lsa-conso.fr (étude de Kantar)

Inscrivez-vous pour recevoir nos actualités en avant première.