Tag Archives : taux de rebond

Les derniers articles publiés

L'ergonomie web - Tuto e-commerce & webmarketing - Vidéo Market Academy

Tutoriel vidéo gratuit

Tout site internet, qu’il s’agisse d’une boutique en ligne ou d’un site vitrine, se doit de répondre aux attentes des utilisateurs en terme d’ergonomie.

Qu’est ce que l’ergonomie ?
Il s’agit tout simplement de l’utilisation de connaissances relatives à l’homme visant à améliorer son environnement de travail. L’ergonomie est composée de deux notions : l’efficacité (solutions appropriées à l’utilisation d’un produit), et l’utilisabilité (ce que l’utilisateur peut en faire en terme de confort d’utilisation pour réduire la fatigue physique et nerveuse et en terme de sécurité pour protéger l’utilisateur en choisissant des solutions adéquates.

Un site ergonomique permet un confort de navigation, un aspect esthétique et fonctionnel, une optimisation de votre référencement naturel et une meilleure fidélisation de vos clients.

Cependant, des obstacles existent.
La première et principale difficulté lorsque l’on parle d’ergonomie, c’est la diversité des profils des visiteurs sur votre sites.

Il faut donc essayer de prendre en compte les critères suivants pour déterminer quelle architecture de l’information et quelle ergonomie mettre en place pour satisfaire vos visiteurs :

- Les attentes et goûts de l’internaute : les informations recherchées ne sont pas forcément les mêmes entre utilisateurs et leurs goûts en terme de graphisme ne sont pas identiques.
- Les habitudes de l’internaute : elles correspondent à des comportements acquis et sont propres à chaque utilisateur
- L’âge des internautes : généralement caractérisé par la capacité d’adaptation de l’utilisateur et sa rapidité de navigation
- Les équipements : l’affichage de votre site varie en fonction du matériel utilisé par l’utilisateur donc selon le navigateur et la résolution d’affichage (faites un site en responsive design!)
- Le niveau de connaissances : as de l’informatique ou novice, tous les profils sont à prendre en compte donc il est préférable de faire un site pour l’utilisateur le moins expérimenté.

Viennent ensuite les caractéristiques propres à chaque être humain.
En effet, il faut prendre en compte le « processeur humain » :

Sa perception de l’environnement par le système sensoriel (le toucher, la vue, l’ouie, l’odorat, le goût)
Sa mémoire et sa planification par le système cognitif (cerveau)
Son action par le système moteur

A chacun des systèmes correspond une mémoire et un processeur.
Il y a donc 3 types de mémoires :
La mémoire sensorielle qui permet de stocker l’information sensorielle pendant une durée de l’ordre d’un quart de seconde
La mémoire à court terme qui permet de stocker un nombre limité d’unités d’informations (motifs visuels ou sonores) pendant quelques minutes
La mémoire à long terme qui permet de stocker un nombre infini d’informations sur la durée

Un environnement qui fait développer les sens a de grandes chances d’atterrir dans la mémoire à court terme.
La répétition permet de faire passer l’information de la mémoire à court terme vers la mémoire à long terme.

Cela mène donc à la théorie de l’action qui se caractérise par l’action d’acheter dans le cas d’une boutique en ligne.
Cette théorie est basée sur deux concepts :
1- L’homme conçoit des modèles simples pour définir son comportement
2- L’homme décompose ses actions selon une boucle de 7 étapes : l’établissement d’un but, la formulation d’une intention, la mise au point d’un plan d’action, la réalisation du plan d’action, la perception de l’état du système et l’évaluation.

Tous ces obstacles propres à l’être humain doivent être pris en compte dans la conception d’un site internet.

Voyons les critères d’ergonomie.

Parmi ces derniers se trouvent :

1- La sobriété : la simplicité et la pertinence (pas d’images animées, mais plus des images pour afficher des messages forts afin d’attirer le regard de l’internaute)
2- La lisibilité : la clarté, la structuration, l’organisation
3- L’utilisabilité : la facilité de navigation, le repérage, la liberté de navigation, la tangibilité de l’information, l’homogénéité de la structure
4- La rapidité : le temps de chargement, les images optimisées, les images non redimensionnées
5- L’interactivité : les liens hypertextes , le découpage de l’information, la facilité des échanges
6- L’adaptabilité : personnalisation avec action de l’usager
7- L’adaptativité : personnalisation sans action de l’usage
8- L’accessibilité : l’accès universel, le respect des normes du web, transparence des formats, la légende, le choix des couleurs

Vous savez désormais quels sont les critères à prendre en compte pour réaliser un site ergonomique et apprécié des internautes.
Pour aller plus loin, intéressons nous à la manière dont une page web est consultée.

Chaque page web est regardée différemment et chaque internaute regarde les pages web différemment.

Quelques généralités pour commencer :

- Les utilisateurs parcourent la page web en F ou E, donc lisent de gauche à droite, comme un livre

- Le schéma en F est le plus courant que le E car les internautes scannent horizontalement et de manière dégressive quand ils descendent sur la page (plus ils descendent, moins ils lisent le contenu à droite de la page)

- Les utilisateurs passent 80% de leur temps à regarder des informations au-dessus de la ligne de flottaison (portion de la page qui ne demande pas à toucher la souris pour descendre)

- 69% du temps des utilisateurs est consacré à la moitié de la partie gauche de la page - Les grosses images attirent le regard des internautes ; quand ils arrivent sur une page, ils regardent directement l’image puis descendent pour lire le vrai contenu

- Les internautes ne sont pas conscients qu’il y a une partie droite dans la page Web quand ils sont sur une autre page que la page de destination

Il existe 3 paramètres qui font varier le regard :

1- Le design

Logiquement, plus une zone est frappante, plus elle attire le regard. Les couleurs vives attirent donc plus le regard que des couleurs fades.

D’autres éléments sont à prendre en compte dans le design :
l’organisation de la page
Le placement des images
La longueur de la page
La résolution
La police
Le logo
La taille des boutons
Les espaces

Les couleurs vives peuvent ne pas attirer si la plupart des points suscités ne sont pas réunis.

Ainsi, une publicité agressive sera plus facilement ignorée car il est (trop) clair qu’il s’agit d’une publicité, contrairement à des zones publicitaires plus discrètes, bien qu’il soit conseillé de ne pas créer de zones publicitaires.

2- Le contenu

Les utilisateurs apprécient les zones qui peuvent leur apporter le plus d’informations en un minimum de temps et d’efforts.

Ils regardent plus particulièrement :
Les informations dites synthétisées comme les titres, les tableaux, les listes à puce…
Les éléments de navigation comme le menu ou encore le moteur de recherche interne
Les liens hypertextes
Les images légendées

A contrario, les zones avec peu d’informations (images d’illustration, animations longues, textes généraux de présentation) ou encore les zones difficiles à lire ou à comprendre (pavés de texte, les textes écrits trop petit, les dessins chargés) sont largement évitées.

3- L’objectif

Selon l’objectif de l’internaute, le regard sur une page web varie.

Concernant l’e-commerce, on distingue deux principaux comportements :
L’internaute qui cherche des idées sur le site (visite de courtoisie, visite hédoniste)
L’internaute qui cherche un produit précis (recherche ciblée)

Il faut donc essayer, en tant qu’e-commerçant, à répondre du mieux possible à ces types de comportements.

Des outils comme le Eye-Tracking existent pour mesurer le temps passé par le regard des internautes sur les différentes pages web. Les zones chaudes sont détectées ainsi que les zones froides.
Les différentes analyses montrent bien souvent une image rouge (donc zone chaude) en forme de E ou de F. Les contenus en haut à gauche dont souvent les plus regardés et de manière plus longue.


Que penser du taux de rebond ?

Scot for Shaw débat sur le taux de rebond, sur l’effet que celui-ci peut avoir sur un site e-commerce. Le but est de se demander si le taux de rebond est toujours un indicateur de performance à prendre en compte pour les boutiques en ligne. Voyons ce que Softwareguru1 nous dit sur le sujet.

Comment analyser ce que vos visiteurs cherchent sur votre site e-commerce ?

Que se passe-t-il sur votre site ? Comment les internautes se comportent ? Que cherchent-ils ? Quelques fois, les éléments les plus évidents sont les plus ignorés, comme la recherche dans le site. Or, cela peut vous en dire beaucoup sur vos visiteurs et la recherche interne peut également vous permettre d’augmenter vos conversions si vous ne...


Catégorie

Archives