Vous envisagez d’exporter votre e-commerce à l’étranger ? Pensez à ça !

Vous songez à vous exporter à l’étranger et c’est une bonne chose. Voyons comment utiliser votre boutique e-commerce pour vendre des produits à l’étranger.

Il y a plusieurs thématiques à aborder concernant l’exportation d’un e-commerce à l’étranger :

1- Le choix d’un nom de domaine
Vous pouvez vous demander si votre domaine « .fr » est suffisant pour vendre à l’étranger ou s’il faut acheter d’autres noms de domaine. Il est conseillé de personnaliser les domaines selon la localisation. Il faut alors organiser un domaine par pays et une adresse IP locale, traduire et localiser le contenu. Cela implique également le peaufinage d’autres données comme les tags, le nom des images et les mots clés. Les moteurs de recherche privilégieront toujours un contenu pertinent, authentique et mis à jour régulièrement.

Cependant, il est possible de gagner de la visibilité à l’international en utilisant le domaine « .fr ». Le plus important est de fournir des actions marketing ciblées, des mots clés et des informations sur vos produits pertinentes à votre marché international.

2- Les différences de culture
Il est important de s’adapter au marché local. Cela rendra les consommateurs plus confiants dans leurs actes d’achat. C’est pour cela qu’il est conseillé de faire appel à une entreprise de traduction locale, qui prendra en compte les différences culturelles.

La question des frais de port, lorsqu’un consommateur achète sur un site étranger, est toujours présente. Ainsi, pour éviter tout abandon, il est préférable d’inclure les frais de port dans le prix des produits.

3- Les retours à l’international
Quand un consommateur achète sur un site basé à l’étranger, il exige un service client efficace. Il en est de même pour les retours. De votre côté, il faut que vous compreniez les différents niveaux de retours que vous risquez de retrouver dans votre business, afin d’adapter votre stratégie de prix.

Les retours faciles augmentent la répétition des commandes. Ainsi, pourquoi ne pas inclure une étiquette de retour dans vos colis et proposer des conditions de retour claires, centrées sur le consommateur ?

N’oubliez pas également de vous renseigner sur les législations en vigueur dans chaque pays !

Source : The Guardian – Emma Featherstone