Seuls 8% des acheteurs utilisent les applications e-commerce mobiles

La question que l’on peut se poser suite à ce titre incendiaire est : ne serait-ce pas judicieux d’abandonner ? La réponse est Non !

En effet, les e-commerçants ont besoin d’une stratégie diversifiée qui inclue la distribution de leurs produits sur une application tierce.

C’est bien connu, les consommateurs utilisent les smartphones comme Assistant d’achat dans les magasins. Les responsables e-commerce et marketing réfléchissent sur la manière d’être plus efficaces sur cette utilisation en magasin.

Un nouveau sondage d’inMarket donne des informations sur l’utilisation des smartphones en magasin. L’entreprise a examiné les comportements d’achat sur mobile sur 2 500 propriétaires de smartphones qui s’en servent en boutique.

L’étude montre que les smartphones sont utilisés en magasin :
–  à 55% pour des recherches à but d’achat
– à 11% pour une utilisation autre
– à 14% pour les conversations par message
– à 12% pour l’écoute de musique
– à 4% pour l’utilisation des réseaux sociaux
– à 4% pour l’envoi d’emails

8% des consommateurs utilisent l’application d’un commerçant. Pourquoi si peu ?

La plupart des applications ne parviennent pas à convaincre les utilisateurs de les télécharger et de poursuivre la navigation. Elles sont généralement moins développées et moins fonctionnelles, ce qui incite les consommateurs à privilégier la version mobile du site.

Cela ne signifie pas qu’il faille laisser tomber les applications mobiles. Au contraire, il faut les peaufiner et leur donner des possibilités d’exploitation maximales pour que les utilisateurs soient autant servis que sur la version du site PC et mobile.

Source : Marketing Land – Greg Sterling