Quelques techniques pour acheter moins cher… Mais chut, ça reste entre nous !

Quand on achète sur le Web, on s’attend toujours à LA bonne affaire : le produit que l’on veut, à prix réduit et livré rapidement. Bien que la notion de livraison devienne de plus en plus importante, le prix reste un facteur essentiel.

Acheter en ligne permet d’éviter les achats trop impulsifs qui pourraient survenir dans les magasins physiques. Ok, les boutiques en ligne arrivent également à nous faire craquer…

Dans tous les cas, vous avez la possibilité, chers cyberacheteurs, d’obtenir un meilleur prix sur Internet. Voici certaines techniques qui pourraient vous faire gagner quelques euros.

On est d’accord, ça reste entre nous !!

- Abandonnez votre panier
Les e-commerçants offrent, parfois, des réductions quand le panier est abandonné. Attendez quelques jours pour recevoir un e-mail. Si rien n’arrive, le site e-commerce n’applique pas ce genre d’actions.

- Suivez les Tweets
En général, Twitter vous permet de flairer les bonnes occasions grâce aux hashtags.

- Utilisez le Web pour acheter en magasin
Cela peut fonctionner (qui tente rien n’a rien), mais sans grande conviction… Vous voyez un produit qui vous plait en magasin, vous allez sur Internet et détectez un prix plus avantageux. Vous pouvez alors demander à parler au Responsable du magasin et négocier le prix.

- Attention à la livraison gratuite
Comparez les offres dans leur globalité. Peut-être qu’un produit à la livraison gratuite sur un site, mais que le prix est plus élevé, et le coût total de la transaction moins avantageux…

- Ajoutez votre marque préférée à vos favoris
Dites-vous que c’est là où vous trouverez les meilleures affaires !

- Effacez vos cookies de votre navigateur
Les marques se focalisent plus (à tort) sur l’acquisition de nouveaux clients, que sur leur fidélisation. Ainsi, vous avez plus de chances d’avoir de bonnes offres si vous êtes considérés comme « nouveau visiteur », voire « nouveau client » si vous créez un nouveau profil.

Source : UK Business Insider – Sarah SCHMALBRUCH