Quelle est l’importance de la structure d’URL pour le SEO ?

La structure des URLs a souvent été sujet de débat lorsque l’on parlait du SEO : où mettre le mot clé dans l’URL, quel nombre de sous-dossiers…

La vraie question à se poser est : Est-ce que la structure de vos URLs vous aide à obtenir plus de trafic ?

Prenons point par point :

- Les caractères spéciaux
Évitez au maximum les caractères tels que &, @ ou encore £ car les moteurs de recherche ont du mal à lire les mots clés dans l’URL. De plus, privilégiez les – (« tiret du 6 ») aux _ (« tiret du 8 »).

En effet, si une URL est com/chaussures-vertes, Google voit bien que l’URL parle de chaussures vertes. Si l’URL est com/chaussures_vertes, Google combine les deux mots et pense que vous parlez de chaussuresvertes.

- La longueur de l’URL
Pour déterminer quelle longueur d’URL est à privilégier, autant regarder directement chez Google. La longueur moyenne d’URL pour Gmail est de 59 caractères, pour Webmaster Tools 90 caractères et pour Google Blog 76 caractères.

D’après une analyse de Neil Patel, il semblerait que les URLs qui contiennent entre 35 et 40 caractères ont tendance à être en tête de liste.

- Les mots clés dans les URLs
Les mots clés dans vos URLs ne sont plus nécessaires. Google privilégie d’autres facteurs de recherche. Pas besoin de vous creuser la tête trop longtemps pour trouver une URL riche en mots clés car cela n’affecte plus votre positionnement.

- Les sous-dossiers
Il n’y a pas d’impact important selon si vos sous-dossiers sont nombreux ou pas. Essayez tout de même d’en faire le moins possible, histoire de garder une certaine clarté, mais il n’y aura pas d’effet sur votre positionnement.

En résumé, vous pouvez essayer d’éviter les caractères spéciaux, de privilégier les -, et de faire des URLs pas trop longues, mais l’importance de la structure des URLs est, à l’heure actuelle, moindre pour le SEO.

Source : Search Engine Journal – Neil Patel