L’évolution du e-commerce dans l’univers de la mode

En 10 ans, le nombre d’e-commerçants dans le domaine de la mode a considérablement augmenté. Les magasins physiques sont de plus en plus agressifs pour augmenter leurs ventes et rester compétitifs.

Un nouveau virage a rendu plus complexe la vente en ligne dans la mode. Des obstacles sont survenus :

- La couleur n’est pas la même selon les écrans et n’est pas toujours le reflet de la réalité.

- Les consommateurs aiment sentir les habits sous leurs doigts : le « Touch & Feel » fait partie intégrante de la décision d’achat dans ce domaine.

- L’essayage est le facteur le plus bloquant : les consommateurs ne peuvent pas essayer les produits quand ils achètent en ligne. Grâce à la livraison rapide et aux retours faciles, l’obstacle peut être plus ou moins contourné.

De plus en plus d’e-commerçants ouvrent des showrooms physiques qui ne vendent pas vraiment du stock, mais proposent une vision effective des articles vendus en ligne. Les consommateurs peuvent alors essayer, toucher et sentir les habits, puis commander en ligne et se faire livrer chez eux.

Le modèle moderne de la vente en ligne de produits de mode est donc hybride : il allie le facteur tactile au shopping. La combinaison « online et offline » offre aux utilisateurs une tranquillité d’esprit et une pertinence géographique.

Source : Huffington Post – Alex Pirouz