Les filtres en e-commerce

Aujourd’hui, trop de sites sont encore inaccessibles. Dans cet article, nous verrons comment réaliser des modèles de conception du front-end flexibles et rendre les interfaces accessibles et évolutives, sans effort.

Lorsqu’ils sont bien pensés, les filtres permettent aux utilisateurs de réduire la sélection de milliers de produits d’un site à seulement quelques articles qui correspondent à leur besoins et intérêts particuliers. Pourtant, malgré qu’il s’agisse d’un aspect central de la navigation produit de l’utilisateur, la plupart des sites proposent une expérience de filtrage terne.

1. Seulement 16% des sites e-commerces offre une bonne expérience de filtrage

Quand ils sont bien pensés, les filtres permettent aux utilisateurs de réduire la sélection de milliers de produits d’un site à seulement quelques articles qui correspondent à leur besoins et intérêts particuliers, tels que des produits d’un type ou style particulier ou avec certaines caractéristiques ou attributs. Par exemple, un utilisateur pourrait vouloir voir tous les produits dans la catégorie « vestes » pour « hommes » (filtre de sexe), pour la saison « hiver » (filtre thématique) et disponibles dans la couleur « noir » et taille « M » (filtre de variation). C’est l’équivalent e-commerce de marcher dans un magasin physique et demander à un conseiller clientèle « une veste d’hiver pour homme, en noir, en taille medium ».

Toutefois, un prérequis aux merveilleux pouvoirs du filtrage est d’avoir une liste importante de filtres disponibles pour que les utilisateurs percent dans des caractéristiques particulières et des aspects produit qui sont importants pour eux et leurs intérêts spécifiques. La plupart des sites e-commerces échouent déjà à cette étape. Néanmoins, une bonne expérience de filtrage n’exige pas seulement aux filtres d’être disponibles, mais également d’être présentés de façon à ce que l’utilisateur interagisse facilement avec et dont la logique soit en adéquation avec les attentes des utilisateurs.

2. 42% manquent de filtres spécifiques à la catégorie

La plupart du temps, les utilisateurs sont intéressés par le filtrage d’une liste de produits à travers des attributs spécifiques à la catégorie, et pas seulement les attributs globaux du site (tels que la marque, le prix, les notes clients, etc.). Un exemple serait de filtrer une liste d’appareils photos par les attributs spécifiques de l’appareil photo, tels que les mégapixels, le niveau de zoom et la monture de l’objectif, des attributs qui ne sont pas particulièrement significatifs pour d’autres types de produits électroniques tels que des TV.

Par exemple, les sacs de couchage auraient besoin d’un filtre lié à l’évaluation de la température, alors que les meubles auraient besoin d’un filtre de couleur, et les clés USB d’un filtre de capacité de stockage et ainsi de suite. Les principaux sites e-commerces (42%) manquent de ces types de filtres spécifiques à une catégorie pour plusieurs de leurs produits de base.

Voici une bonne règle empirique : une caractéristique d’un produit qui est suffisamment importante pour être affichée dans une liste de produits devrait également être disponible en tant que filtre. De plus, en affichant les informations en face de l’utilisateur, le site lui rappelle que cette caractéristique est importante (ou, dans le cas de nouveaux utilisateurs, leur enseigner que ça l’est). L’affichage intense de caractéristiques encourage donc les utilisateurs à filtrer par ces critères.

Point à retenir : toujours s’assurer que chaque catégorie a un ensemble de filtres spécifiques au type de produit. Au minimum, les caractéristiques du produit inclus dans la liste d’articles devront être disponibles en tant que filtres également, mais un déploiement plus large des filtres sera quasiment toujours nécessaire.

3. 20% manquent de filtres thématiques

Les modèles de navigation thématiques sont plutôt communs dans les magasins physiques, où des assistantes pourraient aider les visiteurs avec des demandes communes, telles que « une chemise casual », « un appareil photo de poche haut de gamme » ou « une TV LED avec un bon rapport qualité/prix ». Toutefois, ce n’est pas une tâche facile pour la plupart des sites e-commerces.

Les TV, appareils photos, vestes et chemises peuvent facilement être localisés dans la plupart des sites e-commerces alors que les produits qui correspondent à un certain « thème » sont quasiment introuvables.

La façon la plus facile de mettre en place des filtres thématiques est de marquer manuellement les produits ou groupes de produits. Les exemples types de filtres thématiques sont le style (casual, romantique, moderne), la saison (printemps, été), les conditions d’utilisation (extérieur, sous-l’eau) et la sélection des paramètres d’achat (le moins cher, meilleur rapport qualité/prix, haut de gamme), alors que les autres filtres exigent une connaissance importante du produit pour les marquer manuellement (par exemple, meilleur rapport qualité/prix).

Point à retenir : identifiez et proposez des filtres thématiques clés uniques à votre site et vos types de produits. Cela devra souvent être spécifique aux catégories. Les omissions les plus courantes sont le style, le contexte d’utilisation et la sélection des paramètres d’achat.

4. 32% manquent de compatibilité des filtres

Certains produits sont compatibles-dépendants. La pertinence d’un produit est complètement déterminée par sa compatibilité avec un autre produit que l’utilisateur détient déjà où prévoit d’acheter. Les produits compatibles- dépendants sont typiquement les accessoires (par exemple, une pochette pour un ordinateur portable), les produits utilisés en conjonction avec les autres produits (un système audio qui a besoin d’être branché à la TV et aux lecteurs multimédias), les pièces détachées (un adaptateur d’ordinateur portable qui doit avoir un type de chargeur et de puissance qui correspond à l’ordinateur de l’utilisateur) et les consommables (l’encre doit s’adapter au modèle exact de l’imprimante).

Peu importe l’attractivité du prix, la qualité des spécificités, les avis des clients qui prétendent à quel point le produit est parfait ou le design attractif du produit, le consommateur final ne sera pas intéressé si le produit n’est pas compatible. Cela pourrait être une raison de ne pas conclure la vente malgré tous les autres attributs produit. Ce qui rend les filtres de compatibilité un des types de filtres les plus importants (seulement pour les produits compatibles-dépendants, bien sûr). Donner l’accès aux utilisateurs à une liste de produits qui sont compatibles avec l’article qu’ils ont déjà est donc vital.

Point à retenir : toutes les catégories de produits qui contiennent des produits compatibles-dépendants auront besoin d’un filtre de compatibilité. Il s’agira souvent d’un filtre qui permet à l’utilisateur d’indiquer le nom de leur modèle et le numéro, mais ça pourra également être un filtre pour des caractéristiques plus génériques, telles que les taille, capacité ou puissance.

5. 10 valeurs de filtrage requièrent une troncature, pourtant 32% le font mal

Trois modèles pour afficher des listes de 10 valeurs de filtrage ont été testés :

– Affichage de toutes les valeurs de filtrage dans une longue liste : le problème observé avec ce modèle d’affichage est qu’il est impossible pour l’utilisateur d’obtenir un aperçu des différents types de filtrage disponibles

– Utilisation de zones intégrées déroulantes : quelques listes de valeurs filtrables ont leurs propres zones déroulantes causant plusieurs problèmes d’interaction pour les utilisateurs, ainsi que des challenges conceptuels pour d’autres.

– Tronquer les valeurs filtrables : il semblerait que ce soit le modèle le plus efficace pour les utilisateurs. Ce modèle a l’avantage de donner aux utilisateurs un aperçu des différents types de filtres. Quand les utilisateurs trouvent un type de filtre qui les intéresse, ils ont également l’option d’obtenir un aperçu complet des valeurs de filtrage dans ce type (en cliquant sur le lien de troncature). La troncature combine donc les avantages des deux autres méthodes.

Point à retenir : tronquez les longues listes de valeurs filtrables (10+), plutôt que d’afficher toutes les valeurs en utilisant des zones intégrées déroulantes. Pour vous assurer que les utilisateurs voient la troncature, affichez jusqu’à 10 valeurs avant de déclencher la troncature, affichez les valeurs par défaut que les utilisateurs sont le plus susceptibles de reconnaître, et affichez le lien de troncature pour les séparer des valeurs filtrables.

6. Seulement 16% promeuvent activement les filtres importants

Certaines catégories ont des filtres qui sont très importants et bénéfiques à envisager par l’utilisateur. Toutefois, afficher ces filtres simplement comme des filtres traditionnels dans la sidebar de filtrage entraîne le risque pour les utilisateurs d’ignorer ces options et pas comprendre l’importance de faire une sélection.

Promouvoir un nombre de valeurs de filtrage limité a du sens uniquement si la principale majorité d’utilisateurs aurait soit un intérêt pour ce filtre ou un avantage significatif à l’appliquer. Car un filtre promu encourage les utilisateurs à l’appliquer. Par exemple, n’utilisez pas simplement la technique « largeur du site » pour n’importe quel filtre courant dans chaque catégorie. En pratique, vous devrez souvent organiser manuellement ces catégories qui ont une structure qui garantit l’utilisation des filtres promus.

Les filtres promus n’ont pas nécessairement besoin d’être du même type. Ils peuvent simplement correspondre à une combinaison les filtres les plus importants que les utilisateurs peuvent appliquer avant de dépenser du temps à chercher la liste de produit actuelle. En effet, les filtres promus peuvent même appliquer plusieurs filtres à la fois pour fournir à l’utilisateur un raccourci des combinaisons des filtres courants.

Point à retenir : pour sélectionner les catégories dans lesquelles une sélection de filtrage initiale serait pertinente et bénéfique pour la majorité des utilisateurs, envisagez de promouvoir quelques valeurs de filtrage au-dessus de la liste de produits (par exemple, en utilisant des boutons, des liens textes ou des vignettes).

7. La performance de filtrage varie considérablement selon l’industrie

Si nous regardons la performance de filtrage dans les principales industries du e-commerce, nous voyons que la performance varie considérablement. Par exemple, un site de vêtements a besoin de moins de filtres qu’un site d’électronique et aura donc besoin d’un design moins avancé pour ses filtres pour atteindre un meilleur résultat.

Les acteurs clés de votre industrie ne sont pas nécessairement une bonne source d’inspiration. Même quand ils sont ajustés pour les différents niveaux de besoins de filtres, les sites des industries du prêt-à-porter, de l’électronique et du sport sont significativement derrière les sites de marchands de masse (type hypermarché) et de quincaillerie en termes d’expérience de filtrage.

Améliorer le filtrage e-commerce

Dans l’ensemble, la performance de filtrage des sites est passable dans le meilleur des cas.

Quelques sites se concentrent activement sur le filtrage et dépensent des ressources sur le marquage des produits. Pour ces sites, beaucoup des problèmes d’ergonomie persistants liés aux filtres sont en rapport avec les attentes des utilisateurs et la mise en place du site (plus précisément, le design et la logique de filtrage). Le filtrage représente une opportunité d’améliorer de façon importante son ROI, ce que les principaux vendeurs e-commerces ont déjà fait en marquant les produits et collectant les données.

Le filtrage sur les sites e-commerces est un sujet clé qui, de toute évidence, ne peut pas être complètement exploré dans un seul article. Toutefois, les idées de filtrage évoquées dans cet article devraient vous permettre de poser les fondements pour comprendre l’état actuel du filtrage e-commerce et créer une bonne expérience de filtrage.

Source : Smashing Magazine – Christian Holst