Le futur de l’e-commerce est la collaboration

Le business a toujours été basé sur la compétition et la mise en avant d’avantages concurrentiels. En 2016, la tendance va s’inverser et la collaboration entre acteurs du même secteur va s’accentuer.

Amazon ou Google : les entreprises du web n’occupent plus un secteur avec un seul panel de concurrents. La compétition ne vient pas seulement des autres joueurs qui empiètent sur votre terrain, mais provient des acteurs d’autres secteurs qui flairent une opportunité.

Cela peut être perçu comme une  menace qui prend la forme d’une collaboration géante qui offre une plus grosse part du gâteau pour tout le monde. Cependant, la compétition n’est pas morte. Loin de là…

Le consommateur est mieux servi s’il y a un interlocuteur unique qui collabore avec un autre fournisseur.
Prenons un exemple : un consommateur voit un top Chanel dans un magazine mais ce dernier n’est pas disponible à la vente en ligne. Le magazine devrait directement communiquer avec Chanel et trouver ce top, sans frais supplémentaire.
Gagnant-gagnant : le client est content car il a son top et rachètera le magazine à coup sûr. L’enseigne Chanel est satisfaite car le magazine lui a amené un nouveau client.

La touche humaine si inexistante en ligne, est amenée à être de plus en plus présente en 2016. Cela commence par la collaboration et les partenariats entre les acteurs.

La compétition créée des scénarios gagnants ou perdants. La collaboration est avantageuse pour tout le monde.

Source : Wired World – Natalie Massenet