Ce que Google Analytics ne vous dit pas

Vous faites certainement partie des 30 à 50 millions de sites web qui utilisent Google Analytics. Savez-vous qu’il y a certaines informations que l’outil ne peut vous dire ?

Google Analytics est un outil puissant, robuste et gratuit, mais il n’est pas parfait. Analyser et explorer les données qu’il collecte peut vous aider à prendre des décisions et vous aider à transformer votre site en une machine à conversions. Bien !

Cependant, il y a certaines données que Google Analytics ne peut vous fournir et qui sont extrêmement importantes :

Le problème principal de Google Analytics est son focus sur le succès (trafic, clics, téléchargements, conversions) et pas sur les erreurs qui peuvent être bien plus révélatrices. Ainsi, la plateforme vous dit « quoi » (taux de rebond, pages de sortie, sources de trafic…) mais ne vous dit pas « pourquoi ».

Pour répondre à cette question, vous avez plusieurs options :

1- Demander
Le plus simple, quand on ne sait pas, c’est de demander. Ainsi, posez la question suivante à vos visiteurs « Pourquoi êtes-vous parti ? » ou encore « Pourquoi avez-vous abandonné votre panier ? ». Utilisez des outils comme Qualaroo qui vous donnent la possibilité de poser des questions en temps réel, en fonction de l’étape dans le tunnel d’achat. La voix des consommateurs permet de prendre de meilleures décisions et favorise un business plus fort et plus performant.

2- Rejouer les sessions
Imaginez-vous derrière l’épaule de vos visiteurs pour explorer leurs parcours sur votre site. Vous pouvez voir les facteurs bloquants, le ressenti envers la navigation… De nombreux outils comme Mouseflow ou Clicktale proposent l’enregistrement des sessions des visiteurs pour que vous puissiez les visionner à tête reposée et prendre note des différents obstacles rencontrés.

3- Suivre les appels
Nous vivons dans un monde mobile, digital et constamment connecté. Cependant, on ne peut pas prétendre que la technologie plus ancienne a disparue. Les utilisateurs vont toujours appeler pour avoir de plus amples informations, ou prendre des rendez-vous, ou demander un devis ou faire un achat. Le suivi des appels est très important car la réponse à un appel convertit à 30 ou 50% (on appelle lorsque l’on est vraiment intéressé), contre 1 à 2% de conversion pour un clic. CallRail ou Call Sumo sont des outils existants sur le marché.

4- Gérer les attributions
Google Analytics n’est pas très performant lorsqu’il s’agit d’attribution. En effet, il s’agit d’une plateforme basée sur une session mais n’a pas été pensée pour des visites multisessions. Le principal problème vient de la manière dont Google Analytics traque les visites : les cookies. Cependant, il suffit que l’utilisateur supprime fréquemment ses cookies pour qu’il soit catalogué comme un nouvel utilisateur. Les statistiques seront donc faussées.
Un des moyens connus, bien que pas parfait, est d’attribuer un ID unique à chaque utilisateur. De plus, vous pouvez utiliser les paramètres UTM campagnes pour chaque campagne, afin de bien différencier vos actions dans votre interface Google Analytics.

5- Voir les mots clés
Vous le savez, les mots clés sont essentiels pour le marketing digital et vos efforts SEO. Google Analytics n’est pas d’une grande aide ici car il affiche souvent « Not Provided ». Pour régler ce problème, vous pouvez connecter votre Search Console de Google et vos comptes Analytics depuis l’Admin. Ainsi, vous pourrez voir les mots clés dans la partie Acquisition, Search Console et Requêtes de Google Analytics.
De même, connectez votre Google Adwords à votre Analytics pour voir les requêtes, les liens et les coûts engendrés.

Source : Search Engine Journal – Aaron Aglus