Google AdWords pour l’immobilier !

Se positionner naturellement en première page de Google est difficile. C’est pourquoi la recherche payante (Google AdWords) existe, pour le plus grand bonheur de tous.

Les campagnes au coût-par-clic sont le quotidien des annonceurs. On parle de Google, mais sachez que les autres moteurs de recherche comme Bing proposent leur propre outil de campagnes publicitaires.

Intéressons-nous aujourd’hui au domaine de l’immobilier. Vous êtes dans ce secteur ? Découvrez comment optimiser vos campagnes AdWords !

Tout d’abord, il faut prendre en compte que l’immobilier est un produit extrêmement local. En effet, il s’agit de « toutes les personnes dans votre ville qui louent, sont en fin de bail et veulent déménager là maintenant ». Autant dire que la cible est très qualifiée.
Ainsi, il est important de créer des campagnes AdWords qui ne touchent que les consommateurs qui vivent dans votre ville.

Tout d’abord, voici quelques faits :

Les propriétaires ne loueront pas
Si un consommateur détient sa propre maison, il a peu de chance de chercher un appartement à louer.

Les locataires sont tenus par de longs baux
Alors que les locataires sont les cibles préférées des promoteurs immobiliers, il ne faut pas oublier qu’il y a souvent un bail qui lie, à plus ou moins long terme, le locataire à son propriétaire.

Pas tout le monde est intéressé par une maison ou un appartement
Les consommateurs doivent pouvoir payer leur bien. Selon les crédits et l’état financier officiel des foyers, certains candidats ne sont pas qualifiés.

Heureusement, AdWords permet un ciblage assez précis qui permet de prendre tous les éléments en compte. Voici quelques conseils :

1- Enchérissez sur votre marque
Votre agence apparait déjà sur des pancartes, sur des prospectus, dans des magazines… Si les utilisateurs veulent en savoir davantage, ils vont taper votre nom dans la barre de recherche Google et c’est là où vous devez être sûr d’apparaitre. Donc payez pour communiquer sur votre marque.

2- Géolocalisez !
Dans la partie « Zone » de votre campagne, il est recommandé de partager la campagne avec les personnes qui, bien que pas présentes dans le lieu en question, manifestent un intérêt pour celui-ci. De plus, il est conseillé de commencer par choisir la plus grande zone métropolitaine autour de l’endroit ciblé. Le plus souvent, les gens déménagent dans le même coin. Jouez avec l’augmentation et la diminution des enchères en fonction des lieux : au plus loin est la zone au plus bas sera l’enchère, et inversement.

3- Excluez des mots clés
Il y a certains mots clés qui ne vous concernent pas ou vous desservent totalement. Listez ces mots et ajoutez-les dans les mots clés négatifs de votre compte AdWords. D’ailleurs, faites une liste à part concernant les abréviations de pays pour évincer les villes qui ont le même nom mais qui ne sont pas dans votre pays. Et n’oubliez pas de retirer votre ville et pays de cette liste bien-sûr !

4- Ajoutez les bonnes extensions
Utiliser au moins 3 extensions par annonce est une bonne pratique. Les plus utiles, dans le secteur de l’immobilier sont :
– Les extensions de lieu : pour l’ajout du bouton « Appeler », la localisation de votre agence (sur les PC), la distance indiquée entre votre localisation et la ville du consommateur (sur mobile) …
– les extensions d’extrait de site : dans l’immobilier, le plus judicieux est d’afficher le type de bien proposé (T3, studio…).
– les extensions de prix : pour l’alternative au « Contactez-nous » et pour attirer davantage l’attention.
– les extensions d’appel : pour donner la possibilité aux utilisateurs de vous appeler directement depuis l’annonce (attention à afficher le numéro que pendant vos heures d’ouverture).

Acteurs de l’immobilier, vous avez maintenant quelques pistes pour améliorer vos campagnes AdWords. Á vous de jouer !

Source : Search Engine Journal – Jon Clark