Que faire lorsque le nom de domaine en .COM que vous voulez est pris

Vous venez de décider de créer une entreprise, ou vous avez peut-être eu une idée pour un nouveau site web. Quoi qu’il en soit, vous faites ce que tout le monde fait au 21ème siècle : vous allez enregistrer un nouveau domaine.

À moins que vous n’ayez eu une idée de domaine vraiment unique, vous découvrirez peut-être que quelqu’un a déjà enregistré la version .com de votre domaine. Après tout, il y a plus d’un milliard de sites web.

Ne désespérez pas encore pour votre idée de nom ! Vous disposez de nombreuses options disponibles pour le transformer en un excellent nom de domaine.

Que devez-vous faire lorsque votre .COM n’est pas disponible ?

Avant de penser à d’autres façons d’enregistrer votre nom de domaine, il est important de prendre du recul et réfléchir à votre plan pour ramener du trafic sur votre site.

Si votre site web sera principalement utilisé dans les publicités hors ligne comme les spots publicitaires TV, les panneaux publicitaires ou les cartes de visite, il est essentiel que votre domaine soit facile à épeler.

Inventer un nouveau mot peut sembler être une idée fantastique et un moyen facile d’obtenir votre domaine parfait, mais cela peut avoir des conséquences inattendues. Le service de photo en ligne Flickr a perdu 3,6 millions de visites uniques par an sur Flicker.com.

D’autre part, le site de nouvelles sociales, Digg.com, l’app de séance d’entraînement en direct, Gixo.com et le revendeur de domaine, Sedo.com ont tous pu maximiser leurs domaines de mot court inventé, parce qu’ils étaient assez uniques pour ne pas être confondus avec autre chose.

Réitérez sur votre idée de nom de domaine

Voici quelques idées pour vous aider à démarrer :

– Vous pouvez envisager de ne pas utiliser un .com si la plupart de votre trafic proviendra de sources autres que le trafic de type « direct » (taper l’URL dans la barre de recherche). Les utilisateurs de moteurs de recherche et ceux qui découvrent votre site web sur les réseaux sociaux sont indifférents à votre domaine et ne remarqueront peut-être même pas s’il s’agit d’un .net, .org, .us

– Envisagez d’utiliser l’un des nouveaux domaines de premier niveau (TLD) comme .agence, .jobs, .online ou similaire. Bien qu’il semble y avoir des inconvénients pour les personnes qui ne savent pas qu’ils existent même, cela n’aura pas d’incidence pour vous si votre trafic provient principalement de moteurs de recherche ou de sites référents.

– Recherchez des synonymes. Utilisez un thésaurus en ligne, comme Thesaurus.com, pour proposer des alternatives de mots semblables à ceux de votre idée originale.

– Essayez d’utiliser des outils de nom de domaine comme NameMesh.com ou BustAname.com qui ont même des alternatives dans d’autres langues. Vous pouvez ne pas aimer les suggestions que ces outils recommandent, mais ils vous fourniront au moins des idées créatives.

– S’il y a plusieurs mots dans votre nom de domaine, essayez de réarranger leur ordre si vous le pouvez. Parfois, un ordre spécifique peut ne pas être disponible en tant que nom de domaine, mais un autre peut l’être. NYCagencemarketing.com peut ne pas être disponible, mais agenceNYCmarketing.com pourrait l’être. Si vous n’avez pas plusieurs mots dans votre nom de domaine, vous pouvez envisager d’en ajouter un, ce qui nous amène à la suggestion suivante …

– Ajoutez un autre mot à votre nom de domaine. TopMarketer.com n’est pas disponible ? Que diriez-vous d’essayer FranceTopMarketer.com ? Parfois, l’ajout de quelques mots descriptifs amusants permettra non seulement de rendre votre nom de domaine et votre entreprise plus unique et disponible, mais aussi de commercialiser le nom de votre entreprise de « OK » à « WOW! » Vous pouvez également ajouter des mots comme « en ligne » ou « meilleur » si vous ne disposez pas d’autres concepts.

Meilleures pratiques de domaine

Quel que soit le nom de domaine que vous avez finalement choisi, il serait judicieux de respecter les meilleures pratiques suivantes :

Votre nom de domaine doit être aussi court que possible. Les domaines plus courts sont plus faciles pour le trafic direct, ne débordent pas sur les cartes de visite, peuvent être totalement visibles dans les moteurs de recherche et sont social-friendly (ils peuvent être facilement partagés d’une personne à l’autre).

– N’achetez pas un domaine abandonné à moins que vous ne connaissiez l’historique du domaine. Il est arrivé de voir un site web immobilier qui autrefois était un site adulte japonais. Même si des pénalités ou une association négative avaient été effacées dans les algorithmes de classement des moteurs de recherche, vous pouvez imaginer que les backlinks sur ce site n’étaient pas jolis.

Ne mettez pas de traits d’union dans votre domaine. Ils sont faciles à oublier et peuvent porter à confusion avec la version des noms de domaine qui n’utilisent pas les traits d’union.

N’utilisez pas de domaines qui sont liés à la marque de quelqu’un d’autre. Ceci est illégal et peut vous attirer des ennuis rapidement si quelqu’un le découvre et décide de vous poursuivre. Toute équité de marque que vous construisez dans le domaine sera perdue dès que vous recevrez cet avis de cessation et de désistement.

– Utilisez des mots-clés, si possible. Même s’il y a peu de valeur SEO pour un domaine riche en mots clés, il va tout de même créer un meilleur mot-clé pour les associations de domaine avec vos clients.

Mais ne cachez pas les mots-clés ! Cela sera terrible pour les utilisateurs et les moteurs de recherche ne seront pas aidés.

– Pensez à votre présence sociale. Si vous cherchez le nom d’une nouvelle entreprise, il est idéal de vous assurer d’obtenir d’autres comptes de réseaux sociaux avec le même nom d’entreprise. Avant de vous installer sur le domaine, utilisez KnowEm.com pour vous assurer que les outils de médias sociaux les plus populaires sont disponibles.

– Acheter des noms de domaine similaires. Achetez des mots-clés simples et d’autres TLD populaires si ceux-ci sont disponibles pour éviter que quelqu’un ne s’aligne sur le nom de votre entreprise. Cela pourrait être bénéfique pour plus tard une fois que vous avez construit une marque et que les « cybersquatteurs » savent que vous n’avez vraiment aucun levier de négociation.

– Ne vous conformez pas au TLD .co de votre marque simplement parce qu’il pourrait être disponible. Bien qu’il existe de nombreux produits populaires et des entreprises comme calendar.co, angel.co et pocket.co, ils perdent probablement une grande quantité de trafic vers les versions .com de leur domaine qui ne sont absolument pas liées à leur entreprise.

Conclusion

Quel que soit le nom de domaine que vous choisissez, il ne doit pas nécessairement être un engagement à vie. Il est préférable de commencer votre présence sur le web avec la meilleure solution que vous pouvez trouver plutôt que de passer des semaines à essayer de trouver le nom de domaine parfait.

Avec un peu de créativité et d’ingéniosité, vous pouvez trouver un domaine qui vous intéresse soit temporairement, soit pendant plusieurs années, en suivant ces astuces sur ce qu’il faut faire lorsque votre .com n’est pas disponible.

 

Source : Search Engine Journal – Eli Schwartz