Comment faire face aux géants du e-commerce avec Google Shopping ?

Vous pensez ne pas pouvoir réussir sur Google Shopping à cause des énormes concurrents qui vous étouffent ? Ne perdez pas espoir !

Il est possible d’être compétitif sur Google Shopping, même en étant une petite structure. Le retour sur investissement (ROI) d’une campagne sur le comparateur de Google peut s’avérer très rentable si elle est bien paramétrée.

Voici 7 stratégies à mettre en place pour que votre TPE/PME soit visible sur Google Shopping :

1- Concentrez-vous sur votre niche
En tant que petite structure, vous devez sûrement vendre une sélection limitée de produits uniques. Que ce soit votre propre marque ou celle d’un indépendant, cette exclusivité représente votre force. Vendre des produits qui ne sont pas proposés par Amazon ou d’autres centaines d’e-commerçants vous donne un avantage certain, en particulier sur Google Shopping.
Si vous êtes dans ce cas de figure, concentrez vos campagnes sur vos produits de niche.

2- Segmentez vos campagnes efficacement
La clé pour créer des publicités Google Shopping avec un bon ROI, c’est de vous assurer qu’elles vont chercher les personnes qui ont le plus de chances d’acheter. Laissez de côté le trafic général et appuyez vos campagnes sur des mots clés spécifiques qui auront davantage de chances de convertir. Il est inutile de surenchérir à tout prix. Il est préférable d’afficher des annonces pour des recherches spéciales qui auront tendance à mieux convertir. Segmentez vos campagnes en fonction de vos taux de conversion et enchérissez davantage pour le segment « recherches à fort taux de conversion », moins pour le segment « recherches à faible taux de conversion ».

3- Utilisez le langage naturel dans les titres des produits
Pour vous aider à créer des noms de produits parlants pour tout le monde, vous pouvez utiliser le Planificateur de mots clés de Google Adwords et identifier les requêtes qui sont le plus proches de vos offres. Par exemple, « Escarpins Nude Occasion Talons hauts » deviendra « Chaussures de mariage – Escarpins à talons hauts couleur Nude taille 37 pour femme ». Cette méthode aidera Google à trouver et à mettre en avant vos produits plus facilement pour correspondre au mieux à la recherche de l’internaute.

4- Utilisez le géociblage
Assurez-vous de proposer vos produits aux zones que vous couvrez. Vous pouvez également gérer vos enchères en fonction des zones favorites.

5- Tirez parti des listes de remarketing
Les listes de remarketing peuvent être extrêmement utiles. Ces listes vous permettent d’enchérir plus pour des publicités qui seront affichées à des personnes ayant déjà visitées votre site. Vous pouvez affiner ces listes en ciblant les consommateurs qui ont déjà acheté avant ou ceux ayant acheté pour un panier moyen supérieur à X€.

6- N’enchérissez pas de trop
Personne ne veut enchérir plus que de nécessaire. L’augmentation de CPC n’est pas la réponse pour avoir davantage de ventes dans Google Shopping. Quand l’enchère est trop élevée, cela signifie que Google affiche vos produits pour des requêtes générales qui ont peu de chance de convertir. Si vous ne faites pas attention, il est facile d’enchérir de trop sur Google Shopping.

7- Baissez vos prix
Si vous vendez les mêmes produits que vos concurrents, vous gagnerez à baisser vos prix plus qu’à augmenter vos enchères. En effet, Google cherche à satisfaire les clients et dispose d’une règle qui dit qu’il faut afficher le prix le plus bas, au détriment de la plus grosse enchère.

Vous avez constaté que vous pouviez gagner davantage via Google Shopping et faire de l’ombre aux géants du e-commerce. Revoyez votre stratégie et posez-vous ces questions :

– Quels produits se démarquent de la concurrence ?
– Quels types de recherches ont un fort taux de conversion ?
– Quels mots ou phrases décrivant vos produits les utilisateurs cherchent-ils ?
–  Où vivent vos consommateurs et quelles autres zones ont les mêmes caractéristiques démographiques ?
– De combien est votre cycle de conversion ? Quel est le moment idéal à attendre pour recibler un visiteur ?
– Quel niveau d’enchères est le plus efficace pour vos produits ?
– Comment sont vos prix face à la concurrence ?

Source : Search Engine Land – Andreas Reiffen