Facebook : une grande marque américaine se rebelle, d’autres suivront ?

Eat24 est un service de livraison à domicile en partenariat avec des restaurants locaux dans plus de 1 000 villes américaines. Populaire et très appréciée, la marque est une valeur sûre des Etats-Unis.

Présente depuis le début de Facebook et malgré ses 70 000 mentions « j’aime », la marque Eat24 a poussé son coup de gueule sur la Toile en accusant le réseau social de prendre les Pages Entreprises pour des imbéciles.

Eat24 dit :

« … votre algorithme dit que la plupart de nos amis se foutent des pornos de sushis, qu’ils ne veulent pas entendre ce qu’on a à dire sur la garniture de nos pizzas. Vous vous entendez ? Vous rendez-vous compte à quel point c’est ridicule ? Vous savez quand-même que tous ces gens ont aimé notre page car elle est pleine de poses provocantes de burritos et de mauvais jeux de mots, pas vrai ?

La vérité doit éclater, vos actions nous donnent l’impression que vous ne nous respectez pas… Tout ce que l’on fait c’est donner et tout ce que vous faites est prendre. On vous donne des posts, de délicieuses photos d’aliments, des coupons, des recommandations de restaurants… Pour quoi au final ? Les cacher à nos fans et vous les approprier ! …

Ce que l’on veut dire, c’est que vous nous faites perdre notre temps… Pas cool Facebook, pas cool !»

 Bref, Eat24 n’est pas content car ils ont travaillé dur pour récolter les plus de 70 000 likes et les différents posts qu’ils produisent ne sont pas affichés sur le fil d’actualité des fans de la page.

Facebook répond :

« Salut Eat24, ici Brandon de Facebook. J’ai été déçu par votre lettre. Le Monde est tellement plus compliqué que quand on s’est rencontré pour la première fois, il a changé. On aimait vos blagues sur les tacquitos mais elles ne sont plus si drôles aujourd’hui. Il y a des choses sérieuses qui se passent dans le Monde et un de mes meilleurs amis vient d’avoir un enfant, un autre a pris une photo de ses cupcakes faits maison et nous avons réalisé que les gens s’intéressent plus à cela que des pornos de sushis … On vous respectera totalement si vous avez besoin d’un peu d’espace ».

La réponse est donc claire : Partez si vous voulez, ça ne nous fait rien !

C’est exactement ce qu’Eat24 a fait : la marque s’est retirée de Facebook pensant que ce dernier les escroquait en ne publiant pas la publicité gratuite (posts) sur les fils d’actualité de leurs fans.

Nous retrouvons Eat24 quelques mois après sa « rupture » avec Facebook. Il semblerait que tout se passe pour le mieux : les chiffres seraient même meilleurs qu’auparavant (le buzz provoqué par la nouvelle a dû y jouer un peu…). Eat24 a supprimé sa page Facebook et depuis, les emails d’encouragement sont plus nombreux et les connexions plus fréquentes. Eat24 utilise désormais 3 réseaux sociaux principaux : Twitter, Instagram et G+.

La dernière question à se poser est la suivante : Est-ce que d’autres suivront ? Est-ce que les marques se rebelleront jusqu’à laisser tomber Facebook et se rabattre sur les autres réseaux sociaux comme Twitter et Google+ ?

Affaire à suivre…