Emails marketing : à bas les mythes !

Plus de 205 milliards d’emails ont été envoyés et reçus l’année dernière. Levier efficace dans certains secteurs, peu concluant dans d’autres, le fait est que vous avez déjà étudié la question.

Les emails marketing sont 40 fois plus efficaces que l’acquisition via Twitter et Facebook combinés.

C’est pour cela qu’il faut en savoir davantage sur les emails. Pour commencer, découvrons les 6 mythes de l’email marketing :

1- Il faut envoyer les emails le Mardi
Bien entendu, tout dépend votre audience (particuliers ou professionnels) et votre secteur, mais les emails marketing ne sont pas forcément plus efficaces les Mardis… Il s’agit d’un jour où les emails peuvent passer à la trappe : si tout le monde envoie les Mardis pensant que c’est le meilleur jour, il y a beaucoup trop d’emails dans la boite de réception de vos consommateurs !
Les Jeudis, Vendredis et mêmes les weekends détiennent de bonnes statistiques par rapport au reste de la semaine.

2- Il faut envoyer une seule fois l’email
Et bien non ! Vous pouvez réutiliser vos emails en changeant simplement le sujet. En effet, si 30% est votre taux d’ouverture, cela veut dire que 70% de vos destinataires n’ont pas ouverts l’email.

3- Il faut écourter au maximum les emails
Oui, il est plus facile de lire un email court. Le message peut être mieux assimilé. Cependant, si vous avez quelque chose à dire et que ça prend bien plus de lignes que d’habitude, faites-le ! Testez vos longs emails.

4- Il faut rédiger un sujet court
Il est dit qu’il faut garder 25 à 30 caractères dans votre sujet d’email. Les statistiques ont démontré que la taille du sujet n’impactait pas les taux d’ouverture de manière conséquente.

5- Il ne faut pas avoir de désinscription
La hantise de certains responsables marketing réside dans la désinscription des abonnés à la newsletter. Cependant, les désinscris sont régulièrement des personnes qui n’auraient pas acheté chez vous de toute manière. Indirectement, ils vous font faire des économies !

6- Il faut un bel email
Vraiment ? Cela n’est pas certain ! Le fait qu’un email ressemble plus à un vrai email qu’à une publicité peut engager davantage les consommateurs.

Source : Search Engine Journal – Len Markidan