Créer un plan d’optimisation du contenu pour la recherche organique

Dans cet article, nous allons aborder l’importance de créer un plan d’optimisation du contenu pour attirer du trafic par la recherche naturelle.

Trois étapes sont impliquées :

1- Optimisation programmatique des champs par défaut,

2- Création de nouveaux contenus,

3- Optimisation manuelle du contenu.

Beaucoup de gens passent directement à l’étape d’optimisation manuelle du contenu existant, car c’est le plus évident et généralement le plus rapide à mettre en place.

Cependant, aborder les étapes dans l’ordre indiqué ci-dessous rend l’ensemble du processus un peu plus court car vous pouvez établir d’autres équipes pour compléter leurs étapes. Si vous avez le personnel, les étapes peuvent se faire simultanément pour faire avancer les choses plus rapidement.

Optimisation programmatique

L’optimisation programmée n’est qu’un joli terme pour modifier la formule par défaut utilisée par votre plate-forme pour créer les balises de titre par défaut, les méta-descriptions et les titres H1 sur chaque page.

Le processus est assez simple.

– Structuration de mots clés. À l’aide de votre recherche de mots clés, déterminez les types de requêtes de recherche utilisées par les utilisateurs et comment ils définissent un ensemble de mots pour former des phrases. Est-ce qu’ils utilisent généralement une couleur, un type de produit et une fonctionnalité, tels que « gadgets bleus avec des ailes » ou « gadgets vortex tournants » ?

– Créer des exigences techniques. Défini par l’équipe SEO et l’équipe qui mettra en œuvre l’optimisation. Parlez avec votre Business Analyst ou votre développeur pour savoir quelles données peuvent être extraites pour afficher dans vos champs par défaut.

Créer un nouveau contenu

Il existe une science pour déterminer le contenu à créer afin de maximiser le potentiel de référencement. Comme l’optimisation programmée, elle repose sur la recherche de mots clés.

– Carte des mots-clés. Pour déterminer le contenu à créer, sachez le contenu que vous avez déjà et où il réside. La carte de mots-clés pour le SEO commence par une liste des principales pages de navigation et de contenu du site, à l’exclusion des pages produits. Son objectif est de tracer les performances actuelles et futures par URL et mot-clé, pour les pages de votre site. Grâce à cette puissante combinaison de données, vous pouvez prendre des décisions fiables sur le contenu à créer et à optimiser.

Une fois que vous avez toutes les pages répertoriées, identifiez le nom de la page, l’URL et les cibles de mots-clés actuels, si vous les connaissez. Si vous orientez le trafic de recherche naturel avec cette URL en fonction des données de Google Search Console, ajoutez également le mot-clé qui génère le plus de trafic en recherche naturel, la quantité de trafic qu’elle a attirée le mois dernier et le classement moyen.

Ensuite, affectez un à trois mots-clés à chaque page de la recherche par mot clé, en notant leurs recherches moyennes par mois à partir de la recherche par mot-clé. Affectez les mots clés les plus élevés (et les plus pertinents) à chaque page. Si deux pages peuvent être affectées au même mot-clé, affectez-le à la page la plus élevée dans l’architecture de votre site, la plus proche de la page d’accueil.

Cela étant fait, cherchez les trous. Avez-vous des mots-clés à forte valeur ajoutée dans votre recherche de mots clés qui ne sont pas encore sur une page sur votre site ? Ce sont les sujets à cibler pour créer un nouveau contenu qui augmente la recherche naturelle.

– Planifiez le nouveau contenu. Défini par l’équipe SEO en collaboration avec les équipes de marketing comme l’image de marque et l’expérience utilisateur. À l’aide des connaissances tirées de votre carte de mots-clés, travaillez avec l’équipe de contenu afin de déterminer quel nouveau contenu peut être créé et comment cela peut s’intégrer à votre site pour une pertinence maximale, une expérience client et une valeur SEO optimale.

L’équipe de contenu serait généralement celle qui crée les publications. Toutefois, en fonction de vos ressources SEO et de votre priorité au sein de l’entreprise, vous pouvez externaliser la création de contenu auprès d’une agence pour des résultats plus rapides.

Lorsque le contenu est terminé, peu importe la manière dont il a été écrit, assurez-vous qu’un professionnel du SEO de votre équipe l’optimise en fonction des mots clés attribués dans la carte des mots-clés. Écrivez une balise de titre personnalisée, une méta-description et un titre H1, indépendamment.

Optimisation manuelle du contenu existant

Sortez cette carte de mots clés à nouveau. Toutes les pages ayant des mots clés qui leur sont attribués sont des cibles d’optimisation de contenu potentielles. Choisir par où commencer devient une question d’analyse des données pour déterminer où est la valeur la plus élevée.

– Planifiez l’optimisation du contenu. Recherchez des pages avec des mots-clés cibles qui se classent entre les places 6 et 15 dans votre moteur de recherche le plus critique ; Google. Il est beaucoup plus facile d’augmenter la position pour les mots-clés sur lesquels vous êtes déjà positionnées que de vous positionner sur quelque chose dont vous n’avez actuellement aucune visibilité. Ensuite, identifiez les mots clés ciblés qui ont les recherches mensuelles les plus élevées à partir de votre recherche de mots clés.

L’intersection de ces deux points de données est le point fort pour l’optimisation du contenu. Si vous n’en avez pas beaucoup, commencez avec les mots-clés qui ont les recherches les plus élevées par mois et partez de là.

– Optimisez le contenu. Chaque page sur laquelle vous souhaitez vous positionner et générer du trafic de recherche naturels devrait avoir écrit manuellement, une balise de titre, une méta-description et un titre H1. Il n’y a peut-être plus beaucoup de choses que vous puissiez améliorer sur les programmatiques, mais généralement il y a un mot ou deux que vous pouvez affiner de manière à ajouter de la valeur.

En ce qui concerne le texte dans le corps de la page, n’abusez pas sur les mots clés. Essayez d’utiliser le mot-clé principal une fois, idéalement en début de texte tout en restant naturel. La lisibilité et l’expérience client devraient être des priorités plus élevées que la répétition de mots-clés.

Source : PracticalEcommerce – Jill Kocher