Comment optimiser vos emails de bienvenue ?

C’est une erreur de généraliser le processus de conversion via les emails marketing. En effet, il est préférable de le décomposer afin d’avoir de meilleurs résultats.

Ainsi, comment optimiser vos emails de bienvenue suite à l’inscription à vos newsletters ou suite à la création d’un compte ?

Généralités

81% des entreprises B2C envoient un email de bienvenue, dont 87% sont des sites e-commerce.
Les emails de bienvenue sont bien plus ouverts et consultés que les autres emails marketing (mise en avant de promotions par exemple).

Objet de l’email

Les sujets tels que « Merci d’avoir créé un compte – découvrez nos promos » font un tabac.

Certains mots qu’il ne faut pas employer dans les objets sont : « rapport » et « webinaire ».
Parmi les mots qu’il faut privilégier se trouvent « nouveautés » et « vidéo ».

Heure de l’envoi

Lorsqu’un email de bienvenue est envoyé directement après l’action entreprise par le consommateur, le taux de conversion est autour des 4%, contre 0,4% quand l’email est envoyé de manière planifiée a posteriori.

Expéditeur

Les adresses génériques telles que service-client@site.com ou encore plus no-reply@site.com sont à éviter car elles sont moins convaincantes.

Annonce publicitaire

Vous pouvez rajouter une annonce publicitaire dans votre email de bienvenue. Pour ce faire, évitez les mots spams tels que « gratuit », « bonus », « acheter », « achat »… Évitez également l’abus des majuscules et des points d’exclamation.

Les mots persuasifs sont « parce que », « vous » ou encore « imaginez ».

Bonnes pratiques

Dans vos emails de bienvenue, essayez de :
- mettre en avant vos remerciements pour l’inscription
- définir les attentes de la valeur et la fréquence des communications futures
- demander des informations pour vous aider à valoriser vos prochains contacts
- informer la personne qui s’est inscrite sur votre politique de confidentialité
- guider votre nouvel inscrit sur comment vous mettre sur « Liste Blanche »

Source : Search Engine Journal – Kelsey Jones