7 techniques de gestion de stock

Une bonne gestion des stocks est cruciale pour la croissance d’une entreprise. Tout comme les flux de trésorerie, il peut faire ou défaire votre entreprise.

Une bonne gestion de stock vous permet d’économiser de l’argent en évitant : la détérioration, la mort des stocks, en économisant les coûts de stockage et en améliorant les flux de trésorerie.

Quel que soit le système que vous utilisez, les 8 techniques suivantes vous aideront à améliorer votre flux de trésorerie et la gestion des stocks !

1- Définition d’un niveau de stock minimum
Faire de la gestion des stocks par la mise en place d’un niveau minimum pour chacun de vos produits est plus facile. Le niveau est la quantité minimale de produits qui doit être à portée de main, tout le temps. Lorsque votre stock plonge en-dessous des niveaux prédéterminés, c’est qu’il est temps de commander.

2- Premier entré, premier sorti
C’est un principe important dans la gestion des stocks. Cela signifie que votre ancien stock (first-in) est vendue en premier (first-out). Ceci est particulièrement important pour les produits périssables pour pas que ses produits deviennent invendables. Mais il est aussi judicieux de pratiquer cette méthode pour les produits non périssables.

3- Gestion des relations
Pour gérer ses stocks avec succès, il faut pouvoir s’adapter rapidement. Si vous avez besoin de retourner un produit pour le remplacer par un nouveau, résoudre les problèmes de fabrication, ou temporairement élargir votre espace de stockage, il est important d’avoir une bonne relation avec vos fournisseurs car ils seront plus disposés à travailler avec vous pour résoudre les problèmes.

Une bonne relation n’est pas seulement d’être amical. Prévenez vos fournisseurs quand vous vous attendez à une augmentation des ventes afin qu’ils puissent ajuster la production.

4- Planification d’urgence
Un grand nombre d’imprévus peut apparaître concernant la gestion des stocks. Ces types de problèmes peuvent paralyser les entreprises qui n’y sont pas préparées.

Par exemple :

- un pic inattendu dans vos ventes et vous surestimez votre stock
- vous rencontrez un manque à gagner de flux de trésorerie et ne pouvez pas payer pour le produit dont vous avez besoin désespérément
- votre entrepôt n’a pas assez de place pour accueillir votre pic saisonnier des ventes
- une erreur de calcul dans l’inventaire qui signifie que vous avez moins de produits que vous pensiez – votre fabricant est à court de votre produit et vous avez des commandes à honorer
- votre fabricant cesse votre produit sans avertissement…

Quand ces situations arrivent, il faut savoir où sont vos risques et quel est votre plan d’urgence. Comment réagir ? Quelles mesures prendre pour résoudre le problème ? Quel sera l’impact sur l’entreprise ?…

5- Tri avec ABC
Certains produits ont besoin de plus d’attention que d’autres. Utilisez une analyse ABC pour prioriser la gestion de votre inventaire. Séparez les produits qui nécessitent beaucoup d’attention de ceux qui en ont le moins besoin.

A- Produits à haute valeur avec une faible fréquence de ventes
B- Produits à valeur modérée avec une fréquence modérée du chiffre d’affaires
C- Produits à faible valeur avec une fréquence élevée de ventes

6- Prévisions précises
Une bonne gestion des stocks passe obligatoirement par de bonnes prévisions. Il y a tellement de variables impliquées que vous ne saurez jamais sûr de ce qui va arriver, mais vous pouvez vous en approcher en vous aidant des éléments suivants comme les tendances du marché, les ventes de l’année dernière au cours de la même semaine, le taux de croissance de cette année ou encore les promotions à venir…

7- Envisager le dropshipping
C’est une option idéale du point de vue de la gestion des stocks. Au lieu d’avoir à transporter les produits vous-même, c’est le fabricant ou le grossiste qui s’en charge pour vous. Vous supprimez donc complètement l’inventaire du processus ainsi que les dépenses liées au stockage.

Source : Shopify – Casandra Campbell