5 types de fraude à surveiller en 2016

Comme le prouvent les chiffres du Black Friday 2015, c’est le bon moment pour être e-commerçant. Cependant, il faut s’attendre à davantage de fraudes avec une croissance estimée entre 30 à 60% dans les années à venir.

Que devez-vous faire pour vous prémunir contre les fraudes ? Connaitre comment détecter les clients suspects est la clé. Voyons les types de fraude les plus courantes que vous devriez rencontrer :

1- Les grosses dépenses
Si vous remarquez un utilisateur qui achète plusieurs produits chers ou plusieurs variations du même produit, il y a surement un voleur de carte bleue derrière qui en profite au maximum avant annulation de la carte en question. Les fraudeurs achètent beaucoup d’articles facilement revendables.

2- Les ré-expéditions
Les ré-expéditeurs sont les fraudeurs qui utilisent un intermédiaire pour paraitre moins suspects. Les ventes à l’international sont souvent à surveiller, c’est pourquoi quelques fraudeurs utilisent une adresse de livraison dans le pays en question et se font transférer le colis chez eux.

3- Les tests de cartes bancaires
Vous pouvez remarquer des petits achats d’une ou deux personnes. Le but des testeurs de CB n’est pas d’acheter à proprement parler, mais de voir quelles cartes de crédit sont encore valides. Si vous proposez le tunnel d’achat en mode « invité », vous avez plus de chances de constater des fraudes.

4- La fraude par remboursement
Un fraudeur peut demander à sa banque un remboursement sur une commande pas arrivée (alors qu’elle est arrivée) ou un vol de CB (alors qu’elle n’est pas volée). La banque remboursera le client et déduira la transaction du compte du e-commerçant.

5- L’abus de promotions et de bons de réduction
Si vous proposez des coupons ou des offres promotionnelles pour les clients qui invitent des amis, vous pouvez vous exposer à des abus de codes promo. Que cela soit un code promo pour une campagne marketing ou pour votre programme de fidélité, leur abus vous fait perdre de l’argent. Configurez au mieux vos programmes et vos codes pour éviter toute forme de fraude (faux comptes, limite d’invitations…).

Source : Big Commerce – Emily Chin