5 tendances digitales des 5 prochaines années

Il semblerait que le consommateur moyen ne se contente plus d’une expérience de shopping moyenne…

Les acheteurs veulent des achats en un clic, une livraison hyper rapide, tout cela englobé dans une expérience multi-sensorielle, personnalisée et parfaitement mémorable !

Un rapport d’Ovum et Criteo sur le futur du e-commerce prédit certaines des plus grosses tendances qui devraient impacter le commerce en ligne dans les 5 à 10 prochaines années :

1- Le shopping comme expérience immersive
Les marques deviennent de plus en plus soucieuse de l’expérience d’achat qu’elles proposent à leurs consommateurs. Avec l’évolution du virtuel et de la réalité augmentée, il est fort probable que ces pratiques explosent à un niveau bien supérieur. Les limites entre le virtuel et le physique vont devenir floues.

2- Les marques savent où vous vivez
Le monde de l ‘e-commerce semble être bâti pour utiliser la géolocalisation comme un facteur essentiel à une bonne expérience d’achat. Tout comme les algorithmes peuvent détecter ce qu’un consommateur regarde, les marques seront capables de trouver où sont leurs clients potentiels et pourront pratiquer un marketing ultra ciblé grâce, notamment, aux mobiles.

3- Les pop up restent
Les pop up sont populaires. Dans l’avenir, les e-commerçants et les commerçants physiques utiliseront des espaces physiques pour maximiser les ressources et informer d’une nouvelle sortie (produit, service…). Avec un mix de surprises et d’éléments interactifs, les pop up ont réussi à attirer de nouvelles audiences mais aussi à donner l’impression d’être harcelé…

4- Les mobiles en priorité
Les revenus des publicités sur mobile devraient tripler d’ici 2019. Cela ne va pas seulement être avantageux pour les commerçants car ça aidera à améliorer le service, la livraison et le niveau de satisfaction des clients.

5- La montée des assistants digitaux
Siri ou Cortana ne seront plus seules. De nombreux assistants digitaux devraient voir le jour pour aider le consommateur dans son parcours d’achat.

Source : Econsultancy – Nikki Gilliland