5 conseils pour un contenu viral

Pourquoi les gens ne partagent pas votre contenu ? Pourquoi votre diffusion sur Twitter, Facebook, YouTube, Instagram ne suffit pas à rendre votre post connu ? Qu’est-ce qui motivent les gens à partager ?

Autant de questions que Pam Dyer de Panorama s’est posé.

La création d’un contenu viral est une science : en effet, le but du marketing de contenu est d’inviter les personnes à partager vos messages à votre place. Il n’y a rien de plus efficace et efficient que de publier une campagne virale. Cela dit, créer une campagne de marketing viral n’est pas chose facile. En tout premier lieu, il faut comprendre les caractéristiques de votre audience, autant que les facteurs émotionnels et psychologiques qui engendreraient leur engagement.

Quels sont les éléments à retrouver dans une campagne de marketing viral ?

1- L’émotion
L’appel à l’émotion est la composante principale d’un contenu viral. Les personnes partagent des contenus chargés en émotions pour approfondir leurs connexions sociales, réduire la dissonance cognitive et donner un sens à leurs propres expériences.

Les contenus qui présentent de l’émotion positive ont de meilleures performances que celles qui appuient sur quelque chose de négatif.

Posez-vous les bonnes questions pour arriver à créer du contenu émotionnel :
- Poussez vos lecteurs à se poser des questions grâce à un titre qui les fait réfléchir
- Proposez un angle différent sur un sujet vu et revu
- Écrivez comme vous parlez
- Apprenez les points douloureux de votre audience

2- La pertinence
Certains messages ne méritent pas forcément le partage. Il existe 6 éléments, identifiés par Jonah Berger, qui peuvent faire de n’importe quoi quelque chose de partageable :

- Le regard des autres : les internautes veulent avoir l’air cool, intelligent et « dans le coup ». Faites ressentir aux gens qu’ils font partie d’un cercle fermé (« Ne le dites à personne mais… »).
- La mémorisation : augmentez votre niche et créez du contenu mémorable afin que les gens soient susceptibles de penser à votre idée ou à votre produit régulièrement.
- L’émotion : quand on aime, on partage. Concentrez-vous sur les sentiments !
- Le mode public : plus quelque chose est publique, plus cette chose a des chances d’être imitée.
- La valeur pratique : les choses utiles se partagent donc soulignez vos connaissances et votre expertise afin que les gens puissent faire passer le message.
- Les histoires : les informations voyagent via les conversations sans intérêt. Créez une histoire ou un récit que les gens souhaitent raconter.

3- Le timing
Publiez et diffusez au bon moment (jour de la semaine, heure, événements…) !
Par exemple, il a été prouvé que la diffusion sur les réseaux sociaux est plus pertinente :
- Facebook : jours de la semaine entre 6h et 8h et 14h et 17h
- Twitter : weekend entre 13h et 15h
- Google+ : entre 9h et 11h
- Pinterest : le Samedi entre 2h et 4h du matin et 20h et 23h
- LinkedIn : entre 7h et 8h30 et 17h et 18h
- Blogs : les Lundis, Vendredis et Samedis à 11h

4- Le design
Le design est important mais c’est qu’une partie de l’équation. Ce n’est pas parce que quelque chose est beau que ça va être viral. Cependant, un mauvais design peut détruire la viralité d’une campagne.
Faites attention à l’endroit où vous placer les éléments sur une page. N’oubliez pas que les couleurs en gras et subtiles disent au lecteur où lire. De plus, les contrastes aident à la différenciation des éléments. À noter également que tout ce qui est large attire l’attention.

5- La distribution
Pensez à vos canaux de distribution :
- Avez-vous des relations privilégiées qui pourraient vous mettre en avant ?
- Partagez via vos réseaux sociaux et envoyez votre message à vos amis et collègues pour les inciter à partager à leur tour
- S’il s’agit de vidéos, n’utilisez pas que YouTube mais également Vimeo, Blip, Dailymotion, Howcast, Yahoo ! Screen
- Achetez de la publicité pour que votre message soit vu puis partagé