5 choses que Google fait pour aider les commerçants

Google a développé des solutions pour aider les commerçants et e-commerçants à faire de la publicité sur Internet.

Les équipes digitales de Google créaient des solutions innovantes pour les commerçants et les marques qui ont du mal à faire face aux challenges marketing associés à l’omni canal.

Le but des équipes Google est alors d’aider les e-commerçants à faire le pas entre le monde digital et le monde physique.

Voici 5 produits Google qui aident ou vont aider les commerçants :

1- Google Now
Google Now est l’assistant personnel. Si l’utilisateur accepte, vous pouvez obtenir des informations sur la localisation de l’utilisateur, ou encore son agenda et son email. De plus, si un article a plu à un utilisateur, il reçoit une notification comme quoi le prix a baissé. Cette fonctionnalité n’est pas encore présente dans tous les pays, mais devrait l’être prochainement. Idéalement, un utilisateur a flashé sur un produit sur le web, rentre dans un magasin et reçoit une notification Google Now, l’informant d’une baisse de prix.

2- Adwords
Google améliore sans cesse sa plateforme marketing Adwords. Les extensions telles que les extensions de lieu ou encore de contact, sont importantes pour les magasins physiques.

3- Recherche de stock locale
En complément, Google procure un service pour informer les consommateurs de l’état des stocks locaux. Quand un commerçant a une assez bonne visibilité pour mettre ses stocks dans Adwords, Google utilise ces informations pour informer le consommateur de la disponibilité du produit dans le magasin le plus proche. Le consommateur n’ira donc pas chez un concurrent si le produit est en stock.

4- Bouton « Acheter »
Les conversions sur mobiles sont toujours une barrière, à cause des sites mal optimisés. Ainsi, pour palier à ce problème, Google lance le bouton « Acheter ». Les consommateurs peuvent acheter chez un e-marchand en utilisant l’interface de Google plutôt que d’utiliser le site marchand.

5- Publicités TrueView
Les commerçants et les marques payent uniquement quand l’utilisateur décide de voir une vidéo. Cela signifie que les budgets sont dépensés de manière plus pertinente. Les publicités avant vidéo ont l’option « Ignorer l’annonce » après 5 secondes, mais l’annonceur ne payera pas si l’utilisateur décide d’ignorer l’annonce. Par contre, si celui-ci choisit de lire la vidéo au moins 30 secondes ou à la fin de la vidéo, là l’annonceur payera.

Source : Essential Retail – Caroline Baldwin