3 façons pour prospérer dans l’année de l’expérience client

L’année 2017 devrait être l’année de l’expérience client. Ce sera en effet la priorité numéro 1 des responsables marketing.

Les innovations comme l’Intelligence Artificielle et la réalité virtuelle ont fait leur bout de chemin et sont apparus dans le monde réel. Le marketing et la technologie n’ont jamais été aussi reliés.

L’expérience des clients est devenue le facteur de différenciation le plus important, au détriment des produits et des prix.

Les entreprises à succès développent leur stratégie de rétention et de fidélisation clients. Voici 3 conseils pour que, vous aussi, vous puissiez prospérer grâce à l’expérience client :

1- Forgez un esprit orienté client
Contrairement aux entreprises et aux organisations, les clients ne pensent pas à leurs interactions avec la marque en termes d’outils ou de campagnes. Ce qui les importe, c’est que leurs besoins soient remplis et leurs objectifs atteints. Ainsi, il est primordial de toujours penser au client en premier lieu. L’étude des données clients permettront de proposer des programmes axés sur les consommateurs.

2- Profitez des données clients pour construire une identité
Dans l’année de l’expérience client, les marques doivent être capables de trouver et d’interagir avec le consommateur, de manière cohérente, contextuelle et pertinente. Pour ce faire, les spécialistes marketing ont besoin de développer une stratégie d’identité qui exploite les données primaires pour reconnaitre et s’engager avec les clients. L’identité est le point de connexion entre toutes les interactions clients, en ligne et hors ligne, passées et futures.

3- Pensez au futur
L’expérience client d’aujourd’hui ne sera peut-être pas celle de demain. C’est ainsi que vous prospérerez le mieux : en vous projetant dans l’avenir et en ne vous limitant pas aux tendances actuelles. Les technologies émergentes vont créer et améliorer les données clients. Cela signifie que de réels progrès peuvent être apportés dans la compréhension des consommateurs et de leurs besoins. Les marques qui n’engagent pas les consommateurs de la bonne façon, au bon moment, dans le bon contexte, seront rapidement remplacées par leurs concurrents qui sauront le faire.

Source : Martechtoday – Mike Sands